Zelda au fil de l’eau – Mellow

Le Temple de l’Eau d’Ocarina of Time est probablement le plus célèbre temple de la saga Zelda. Chef-d’œuvre de level design pour certains, casse-tête monstrueux pour d’autres,tous en gardent un souvenir marquant.
D’une manière plus générale, l’eau a toujours eu une place importante dans la saga. Qu’elle soit source de vie, avec des fées flottant au-dessus d’une fontaine, ou cause de la destruction du monde aux origines de Wind Waker.

Et au milieu coule une rivière…

zelda au fil de l'eauDans Zelda, il y a de l’eau un peu partout. Dans les premières aventures de Link, l’eau fut avant tout un obstacle délimitant l’aire de jeu.
Et bien qu’il y ait un palais de l’océan dans Zelda II, l’eau n’affecte pas encore le gameplay du jeu.

Dans A Link to the Past, l’eau est présente un peu partout. Si elle est d’abord un obstacle incarné par les lacs et les rivières, on peut vite s’en défaire en obtenant les palmes auprès de la reine des Zoras. Elle devient dès lors un nouveau champ d’exploration où les passages et grottes secrètes pullulent.

L’eau, la glace et le cerveau en feu !

Mais pour Link, l’eau ce n’est pas que ça ! Elle sert à introduire de nouveaux gameplays et à mettre en œuvre des énigmes particulièrement ingénieuses.

Et ne pensez pas que c’est le fameux Temple de l’Eau d’Ocarina of Time qui a tout inventé ! En fait, presque tout ce que l’on y trouve était déjà présent dans A Link to the Past.

zelda au fil de l'eauEn effet, l’eau est présente dans deux donjons particulièrement retors : Le Palais des Marais et Le temple des Glaces. On y trouve déjà les mécanismes faisant varier le niveau de l’eau. L’objectif étant de libérer certains passages noyés ou de pouvoir nager vers des lieux plus élevés. ALTTP introduit aussi la notion d’un sol gelé et donc glissant. L’inertie des mouvements de Link est plus ou moins forte selon sa vitesse de course, ce qui rend évidemment très périlleux les déplacements entourés de précipices.

zelda au fil de l'eauSous forme de glace, l’eau peut à nouveau être un obstacle. Il faudra alors utiliser les baguettes de feu et/ou de glace. Généralement, il faudra libérer certains passages en faisant fondre la glace ou geler certains ennemis sur des interrupteurs.

Les deux temples d’ATTP sont donc déjà particulièrement difficiles. Le premier à cause des ennemis qui surgissent de l’eau pour vous tirer dessus. Le second à cause de l’inertie des déplacements sur la glace.

Quand Mario s’en mêle…

zelda au fil de l'eauLe génie d’Ocarina of Time réside surtout dans la transposition des mécaniques d’un jeu 2D dans un univers 3D. Bien entendu, Nintendo l’a fait avec brio, en exploitant intelligemment cette nouvelle technologie… Un peu comme l’avait fait Mario quelques mois plus tôt !

Il est d’ailleurs fort probable que les développeurs dOOT aient grandement bénéficié du travail réalisé sur Mario 64. Au point de s’en inspirer pour créer de nouvelles mécaniques comme les bottes de plomb. Souvenez-vous : dans Mario 64, notre ami plombier peut se transformer en Mario de Plomb et ainsi marcher au fond de l’eau. Comme je l’écrivais plus haut, au final, OOT n’invente rien.

 

Demain… le monde !

Zelda au fil de l'eauL’eau a fini par devenir l’élément central d’une aventure de Link dans le magnifique – et souvent incompris –  The Wind Waker. Ici, c’est l’océan entier qui devient un terrain de jeu où ce cachent donjons, secrets et rencontres inattendues. L’incursion dans le royaume englouti achève de nous en convaincre. L’Hyrule que nous connaissions gît désormais au fond de ce nouveau monde à explorer en surface.

Zelda au fil de l'eauL’eau, symbole de vie, d’épreuves, du temps qui passe… est devenu symbole d’un renouveau, d’une renaissance qui à malheureusement été décriée par les joueurs. Nintendo a donc fait machine arrière en livrant un Twillight Princess, synthèse des épisodes préférés des joueurs que sont A Link to the Past et Ocarina of Time.

Dans les épisodes suivant, l’eau a repris un rôle plus classique et aucun temple de l’eau jouant avec les volumes n’a osé venir se frotter à la comparaison avec celui d’Ocarina of Time. Peut-être dans Breath of the Wild ?

Zelda au fil de l'eau


1 commentaire

  1. Julien janvier 27, 2017 8:05   Répondre

    Se déplacer en bateau d’île en île impliquait d’améliorer son bateau au fil de l’aventure. Dès lors, il ne s’agissait plus seulement de faire progresser LInk en trouvant des quarts de cœur et équipements, mais aussi d’amasser des rubis pour ensuite acheter de quoi perfectionner son navire, parfois en mode tuning, il faut l’avouer 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *