Vous avez peut-être raté… Chrono Cross (PS)

Il ya 20 ans, la Playstation a complètement bouleversé votre vie de joueur ! Avec elle, vous avez connu les meilleurs RPG jamais sortis, comme Final Fantasy 7/8/9 et Legend of Dragoon, bien sûr. D’ailleurs, ils étaient tellement bien qu’ils étaient traduits en français ! Et depuis, aucun autre jeu n’est arrivé à les égaler dans votre coeur.
Si vous vous reconnaissez dans ces lignes… dommage pour vous mais vous êtes un baltringue. En d’autres termes, un rigolo, un amateur, un gars qui croit qu’il s’y connaît mais non, en fait.
Asseyez-vous confortablement, Setzer et sa grosse tête vont encore vous donner une leçon…

La vraie Playstation

Sachez donc, baltringues, que pour chaque Final Fantasy à la con sorti dans notre pauvre Europe, le Japon et les USA ont un autre RPG bien meilleur à aligner. Pour résumer, si vous voulez goûter à la crème du J-RPG 32bits, vous devez avoir joué à Xenogears, Valkyrie Profile et Chrono Cross.
Et ne cherchez pas à rentrer dans un éventuel débat sur ce point car, justement, certaines choses ne se discutent pas. Autant essayer de prouver que le Terre est plate ou que 2+2 = 5.

Personnellement, je suis un gros fan de Chrono Trigger. Aussi, quand j’ai appris la sortie US de Chrono Cross, mon premier réflexe a été de trouver une Play(station) pucée !

Chrono Cross

Après une cinématique d’introduction belle à pleurer (encore aujourd’hui), on se retrouve directement au coeur de l’action. C’est alors l’occasion de découvrir un système de combat innovant et dynamique.
Sauf que tout ceci n’était qu’un aperçu de ce qui vous attend dans quelques heures.
Quand l’histoire commence vraiment, c’est sur une plage et, pour moi, ça a été la douche froide…Mais c’est quoi ces conneries ?! C’est Chrono Trigger en vacances, tranquille, en bermuda ?!
Mais j’en avais tellement envie, j’avais tellement galéré pour y jouer, que j’ai continué. La preuve qu’il faut vraiment m’écouter !

Je ne m’attarderai pas sur le scénario car il est très riche et est toujours sujet à débats sur certains points. Bref, autant le laisser aux adeptes de la branlette intellectuelle !
Tout ce que vous devez savoir, c’est que vous êtes Serge, un jeune garçon de 17 ans qui va basculer vers une réalité alternative dans laquelle il est mort dix ans auparavant. Pour découvrir ce qu’il s’est passé, vous ferez équipe avec Kid, une jeune voleuse qui voyagera avec vous à travers l’archipel d’El Nido. Vous serez souvent confrontés à Lynx, votre nemesis félin et très mystérieux.

 

ChronoCrossMap

Beaucoup d’îles et donc… beaucoup de plages !

Classiquement innovant

La structure du jeu est on ne peut plus classique, puisque vous devrez alterner entre villages, donjons et combats. D’un côté, vous devrez gagner de l’XP pour monter de niveau. De l’autre, vous devrez gagner de l’argent pour améliorer votre équipement. Bref, rien de bien nouveau… Ce qui change, ce sont les façons d’aborder tous ces aspects.

Le système de combat, par exemple, est vraiment bien foutu. Pour faire court, il se base sur la gestion de vos points de stamina. Quand vous commencez le combat, vous avez le choix entre trois coups. Le premier consomme peu et est sûr de porter, mais il est faible. Le second est équilibré tandis que le troisième consomme beaucoup et frappe fort, mais manque de précision. Une fois cette base assimilée, vous découvrirez également l’utilisation de la magie et surtout, les attaques combinées, comme dans Chrono Trigger. Génialement nostalgique !
A ce propos, sachez que CC est la suite directe de CT. Les scénarios sont liés et les références assez nombreuses. Néanmoins, vous pouvez jouer au second sans avoir fait le premier, même si, en soit, ça constituerait une monumentale erreur.

ChronoCrossCombat

J’avoue : c’est moche… mais ça vous donne une idée du système de combat.

Autre point fort : les personnages. Au nombre de 45, ils sont tous uniques car chacun est rattaché à un élément précis et possède trois techniques spécifiques, ce qui permet une énorme variabilité dans le gameplay. Bien sûr, un bon paquet se révèle inutile et n’est là que pour creuser le background et/ou le scénario.
Par contre, vous ne pourrez pas tous les avoir dans la même cession de jeu. Pour cela, il faudra utiliser le New Game +, l’autre grande idée du titre.

Car oui, comme dans Chrono Trigger, il y a un New Game +, cette feature géniale qui permet de jouer différement certains passages. Encore plus poussé, le NG+ de CC permet d’affronter le boss final à tout moment, et donc d’obtenir une des 12 fins possibles.

Conclusion

Je pense qu’il vaut mieux que j’arrête là, sinon je vais enchaîner sur la musique (superbe), l’ambiance (onirique), la qualité d’écriture du scénario (sombre et mélancolique) et du dialogue (souvent drôles), etc… Bref, il faudrait un mois complet pour parler de la saga Chrono.
Retenez simplement que c’est un des meilleurs RPG de la Playstation, bien au-dessus de ce que vous avez connu à l’époque. C’est un titre qui a bien vieilli, malgré des graphismes et un feeling typique de la fin des 90’s.
Si votre PS est pucée, vous pouvez le trouver facilement sur Internet pour environ 30/50€, ce qui n’est pas cher au vu de sa qualité et du temps que vous passerez dessus.

Et comme je ne peux pas résister, je vous offre un petit bonus : l’opening !

 

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *