Uncharted 4 : Pourquoi Nathan Drake pue des pieds ?

Cette minute fait suite à celle du mois dernier dans laquelle je racontais mon engouement pour Uncharted 4. Mais, voilà aujourd’hui, ça y est, l’embellie avec Drake a inexorablement pris fin… Au final, le réel m’est revenu en pleine face et j’ai pris conscience qu’il n’était pas le prince charmant que j’imaginais.

 

donut-drake-uncharted_09026C015D00833788

Déjà, je me suis rendue compte qu’il picolait sévère le Drake : l’alcoolisme étant la seule explication possible aux mouvements farfelus de caméra. Et ça la fout mal quand, dans un TPS, on perd son perso de vue ! Oui Drake ! Pose ce verre tout de suite !
Ensuite, je trouve qu’il ne tient pas sur la durée alors qu’il avait l’air costaud ! Mais au bout d’un moment voilà ti pas qu’il fatigue ! Il a le biceps qui flageole et il me sort des bugs de partout ! Il disparait dans les parois, il se bloque dans des éléments invisibles du décor, il nous fait des polygones… Bref, il frise un max ! Non, Drake, tu n’assures pas du tout : tu es bugué à mort !

maxresdefault

Magie !!!

Sans parler du fait que, si Drake est digne d’un acrobate simiesque pour escalader les parois les plus escarpées, des fois, il n’arrive pas à sauter un muret de 30 centimètres et exécute un micro-saut ridicule de pingouin !

 

uncharted-4-texture-bug-1

Il pleut des triangles rectangles !

Et puis, il ne me surprenait plus… A chaque fois que je me disais (toute pilpatante d’amour et d’appréhension) qu’il n’arriverait jamais à réussir ce saut très très difficile, hop ! Il manquait de tomber mais se rattrapait in extremis… Ouf, on a eu chaud ! Sauf qu’au bout de cinquante fois, ça s’essouffle un brin et ça commence à sentir le réchauffé… et on s’emmerde !

Uncharted-4-un-drôle-de-bug-fait-disparaître-Nathan-Drake-et-fait-passer-Elena-pour-une-folle

« – Où qu’il est Nathan ? -Dans ton cul Helena, dans ton cul ! »

 

Drake et moi avons passé des bons moments ensemble, mais c’est sans regret que je tourne la page et remets le disque dans son étui… Transie d’amour, je ne voyais pas ses multiples défauts qui, aujourd’hui, me sautent au yeux. Un peu comme quand on se rend compte qu’une nouvelle conquête pue grave des pieds. Forcément ça casse tout…

 

04-2

NDLR : Toute ressemblance avec des personnes existant ou ayant existé est purement fortuite (en fait, Setzer tient juste à ce que je précise qu’il ne pue pas des pieds).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *