Un air familier…

Je sillonnais Youtube pour découvrir plus en détail la discographie du groupe norvégien Röyksopp, lorsque je tombai sur un de leur titre me semblant familier : It’s What I Want. Ayant découvert ce groupe il y a fort longtemps, avec Only This Moment, je me dis que j’avais pu entendre cet autre morceau au hasard de mes pérégrinations musicales. Ou bien dans une publicité, un quelconque remix, enfin qu’importe : je l’avais entendu quelque part…
Sans m’éterniser davantage, je cliquais joyeusement sur les suggestions de Youtube, m’offrant un aperçu intéressant de leurs différents albums.

Quelques jours plus tard, je profitais d’une énième écoute de la chanson, désormais familière, pour m’attarder sur les commentaires des internautes, espérant trouver d’où provenaient les images du clip non officiel qui offrait à ma vue un visuel sympathique pour accompagner mon ouïe pas lassée de ces écoutes en boucle. Et là… FIFA 2010… Bon sang mais c’est bien sûr !! De FIFA 2010, voilà d’où je connais cette musique !

Dans les jeux de foot, au fil des ans, on passe de plus en plus de temps à… ne pas jouer au foot ! Dans International Superstar Soccer Deluxe (NDSetzer : Incredible control !) sur Super Nintendo, le laps de temps entre deux matches se limitait au temps nécessaire pour remplacer les joueurs en méforme. Plus tard dans Pro Evolution Soccer 3, sur Playstation 2, je découvris le mode carrière et commençai à passer du temps dans les menus, à recruter de jeunes joueurs fictifs au patronyme célèbres (Hugo, Leibniz…) et surveiller leur progression, au détriment du temps à faire mes exercices de maths, ce qui se fit d’ailleurs ressentir sur ma moyenne… Enfin, dans FIFA 2010, me voilà à gérer le recrutement, scruter les nombreuses statistiques, adapter mon système de jeu en fonction des indisponibilités (blessures, expulsions…), bref à me comporter comme un petit manager. Dès lors, il était crucial de proposer au joueur un environnement sonore attrayant durant ces longues phases en dehors des terrains.

EA Sports aurait pu utiliser des chants de supporter : You’ll never walk alone aurait fière allure au moment de désigner son capitaine. Paris, Paris, en t’enc… euh… Emmenez moi à Geoffroy Guichard, emmenez moi au pays des bâtards, il me semble que la misère, serait les supporters des verts … bon d’accord, on oublie, c’est une mauvaise idée. Peut être des vraies chansons dédiées ou liées en football ? Van Halen et Jump par exemple. Ou Johnny Halliday et Allez les bleus, on est tous ensembleok ok, on oublie aussi…

Pour éviter au joueur de saccager sa manette en entendant le chant du club rival, ou de subir les plaintes de ceux-ci pour avoir mis Jean-Pierre François (ancien joueur stéphanois célèbre pour Je te survivrai) dans la playlist, EA Sports préfère, depuis toujours, opter pour des musiques rythmées, dynamiques et entraînantes. Le titre de Röyksopp susnommé rentrait très bien dans cette catégorie. Dans le genre, je me souviens avoir retardé le lancement d’un match pour finir d’écouter Metric Gold Guns Girls.

 


Mots-clés: ,

1 commentaire

  1. Setzer avril 17, 2015 9:49   Répondre

    J’ai joué à Fifa pendant seulement 3 ans, de 1998 à 2000. Et même si je ne brillais pas particulièrement, le gameplay encore arcade me plaisait énormément.
    Mais ce que je préférais, c’était la BO. Je crois que j’ai passé plus de temps dans les menus ou avec le jeu en pause plutôt qu’à courir après la balle.
    Mon Top 5 Ever ?
    – Fat Boy Slim – Rockafeller Skank
    – Moby – Bodyrock
    – Robbie Williams – It’s only us
    – Appolo 440 – Can’t stop the Rock
    – Chumbawamba – Tubthumping

    Je ne pensais pas dire ça un jour, mais merci Fifa…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *