J’ai joué à… Gone Home (PC)

Dans la vie, on se retrouve face à des situations absurdes. Un peu comme une poule face à une fourchette. Un peu comme quand on propose un test de Gone Home.

GoneHome

Autre absurdité : poster une image qui représente Gone Home

 

Gone Home, ce n’est pas un jeu vidéo. Il n’y a pas d’action, pas de puzzles, pas de moments de frayeur, rien ! Vous êtes Katie, et vous rentrez chez vous après un long voyage en Europe. Sauf que vous ne trouvez personne à la maison. Ni vos parents, ni votre petite soeur.

Tout ce que vous pouvez faire, c’est explorer cette grande demeure (en vue à la première personne) et essayer de comprendre ce qu’il se passe, ou plutôt ce qu’il s’est passé.
Des notes griffonnées, des placards à ouvrir et des tiroirs à fouiller, c’est tout ce dont vous disposerez. Pas de chrono, pas de pression, pas de monstre caché. Juste cette impression tenace qui vous indique que quelque chose cloche.
Au fur et à mesure, des indices vous feront revivre le cours des événements jusqu’au soir de votre arrivée.

Et c’est là le tour de force de Gone Home. Plutôt que de nous propulser vers des sommets de fantaisie et de twists improbables, il nous balance à la gueule la force du quotidien en nous faisant vivre une réalité des plus normales. D’ailleurs, ne vous attendez pas à un final épique avec des révélations incroyables.
Au début, Gone Home m’a un peu ennuyé. Mais il m’a vite entrainé dans une quête unique. Tellement entrainé que, lors du dénouement, je me suis vraiment pris au jeu et j’ai vraiment eu l’impression de courir jusqu’au grenier, les jambes rapides malgré mon coeur lourd, un sourire triste sur le visage, l’espoir obscurci par la peur de trouver…
Gone Home, c’est une expérience à vivre. C’est un truc que vous n’avez jamais fait. Gone Home, c’est un OVNI qui fait vraiment évoluer le JV en tant que média. Mais attention, je vous le répète, Gone Home, ce n’est pas un jeu vidéo.
Même en prenant votre temps, ça ne durera que 2h30 et la replay value est quasi-nulle. Et surtout, ça ne plaira pas à tout le monde.

 

Ce que vous venez de lire n’était pas le test de Gone Home. Ce serait absurde car ce n’est pas un jeu !
Mais ce qui serait vraiment absurde, c’es
t de ne pas y jouer.

 

Setzer

1 commentaire

  1. Freddy mai 27, 2015 10:15   Répondre

    J’adore ce genre de jeu ! tu devrais aimer Stanley Parable encore plus toi ! ^_^

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *