…et GAMEBOX m’est apparu – Freddy

Il était une fois un Freddy

… qui était perdu, en plein océan, tandis que le vent grondait, au-dehors le long de la coque. Tandis que la pluie fouettait la proue du navire, comme autant de milliers d’étincelles, de limailles de fer (NDmoi : Julien dirait « NDJulien : virgule ») éraflant la peinture de ce qui nous servait de carcasse flottante .
Je profitais d’un moment de répit pour m’adonner à ma passion : le jeu vidéo. Je découvrais, sur PS2, Ace Combat Squadron Leader en avant-première et Shadow of Colossus en démo.

Un putain de bon jeu qui n'a pas vraiment vieilli à mes yeux.

Un putain de bon jeu qui n’a pas vraiment vieilli à mes yeux.

…et Nicochef m’est apparu

J’avais à cette époque (il y a plus de dix ans déjà) un collègue que je connaissais peu. Mais je savais qu’il s’adonnait à la même passion qui me rongeait. GAMEBOX n’existait pas encore.
Il s’appelait Nicolas et il avait toujours (ou presque) le sourire derrière sa barbe. Je m’entendais bien avec lui.
Nos chemins dévièrent mais nous restâmes malgré tout en contact, au fil des années. Un jour, il en vint à me parler, à moi et un ami commun, de Pixwoo.
Site communautaire/réseau social dédié aux amateurs de jeux vidéo. On pouvait y créer des groupes divers et variés en fonction des domaines et des passions de celui qui animait. Et Nicolas avait créé un groupe qu’il m’invita à rejoindre.
Les prémices du GAMEBOX actuel se dessinaient.

…et jamais un salaire il ne me versa.

Je n’ai fait que vagabonder quelques temps sur Pixwoo. N’étant qu’un lecteur lambda, je ne me suis jamais accroché à un groupe ni à son actualité. J’avais d’autres choses à faire.
Quelques temps plus tard il me parla de son projet, plus ambitieux, d’un site à part entière, basé sur le rétro-computing et le rétro-gaming.
Nicochef (tel qu’est son nom depuis lors) me demanda si je voulais rejoindre l’équipe en place, en tant que chroniqueur. Comment aurais-je pu refuser une telle offre ? J’allais pénétrer l’antre de GAMEBOX !

Bien sûr, n’étant qu’un amateur passionnée, je l’ai fait sans aucune prétention. Mais j’aime écrire ! Il est vrai que je fais des fautes (que j’essaie de corriger au mieux) mais j’ai toujours eu en tête ces articles de mes magazines fétiches des années 80 et 90. Les Consoles+, Tilt, Joypad, Mégaforce, Player One, les fanzines, les magazines PC, etc…
(en passant je vous dépose ça là : http://abandonware-magazines.org/).
Ces articles ont sculpté une partie de ma vision de ce qu’est et doit être un jeu vidéo à mes yeux. De ce qu’est un divertissement vidéoludique plus généralement. Et c’est justement cela que j’essaie de transmettre.

…et un rédac-chef sado-maso-rétro-gay sur GAMEBOX il m’imposa !

Setzer devint l’appendice naturel de Nicochef. Il s’occupe de nous sur le site (plannings/sujets/fessées/ sac-à-dos burné). De son côté, notre Nicochef s’est dégagé du temps et peut mieux gérer l’association et ses ateliers/événements.
Après moult péripéties techniques et organisationnelles, j’ai donc rejoint l’équipe ! Et depuis ce jour, j’entretiens une relation coquine (mais cachée) avec Setzer.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *