FUCK la gravité quoi !

Souvenir

Ouais ouais ouais… voilà voilà voilà… les jeux WTF, un mois tout entier dédié à eux… ce mois est fait pour moi y’a pas à casser trois pattes à un hamster sourd pour s’en rendre compte. Mais manque de pot : j’ai fait tellement de jeux depuis ma venue au monde que j’ai du mal à me décider de quoi parler sans faire trente-cinq pages sur le sujet, sans me faire enguirlander, ou bien en faire un dossier…

Et voilà t’y pô que je me remémore un putain de bon jeu, mais alors un vrai putain de bon jeu ! Seulement voilà, à l’époque, je suis passé totalement à côté. Je vais vous expliquer de quoi il retourne.

Alors que j’étais tout jeunot, en 1990, à l’époque de la fin de la NES, mon frère et moi économisions durement les quelques deniers que l’on voulait nous jeter à la gueule en remerciement du travail à la mine de schiste avant l’heure (nous étions des précurseurs). Avec ces quelques sous, une fois l’an, chacun avait de quoi s’offrir le jeu de l’envie et du désir. Perso je lorgnais sur des TMNT, des Captain Skyhawk, des Pinbot

Mon frère, lui ne voyait que des Mission impossible, des Low G Man

Une jaquette sur fond jaune et un écran titre du jeu sur fond violet... il fallait oser.

Une jaquette sur fond jaune et un écran titre du jeu sur fond violet… il fallait oser, Low G Man l’a fait !

De prime abord, avec mes maigres moyens intellectuels de l’époque (j’ai évolué depuis, je suis monté à 16 en QI) je ne comprenais pas l’intérêt de la chose. Pour moi il y avait Mario bros, Zelda, Top Gun, Probotector, Snake Rattle’n Roll, bref : des classiques. A mes yeux, les genres se définissaient à : plate-forme à scrolling horizontal, vue de dessus, vue isométrique. Le reste je ne connaissais pas encore, je ne m’y intéressais même pas.

Oui cela parait un peu vide comme ça mais ce n'est que le début vous allez vite être submergé d'ennemis.

Oui, Low G Man paraît un peu vide comme ça, mais ce n’est que le début, vous allez vite être submergé d’ennemis.

Et puis j’ai osé me lancer sur Low G Man un jour où la mine s’était effondrée et avait bloqué mon frère par 300 mètres de profondeur. Mais quelle chance j’avais là de pouvoir profiter de son jeu ! Qui ne l’aurait pas fait ? Allez… ne mentez pas, vous savez que c’est mal. J’ai donc découvert au final un jeu prenant dont je me souviens vaguement : une invasion extra-terrestre (pour changer) mais avec un plus que je n’avais pas vu ailleurs (je vous l’ai dit j’étais jeune et sans expérience). Déjà, j’ai été surpris par les ennemis et leurs designs, mais qu’est-ce que j’ai pris dans la tronche lorsque je me suis rendu compte que je pouvais piloter des robots bipèdes et des sortes de motos futuristes. Là je m’écriais : « WTF! » alors même que je ne parlais pas un traitre mot d’anglais.
Et puis je me suis mis à sauter de joie, littéralement, mais dans le jeu aussi et le second effet Kiss Cool est arrivé… mon personnage sautait plus haut qu’un Sergueï Bubka portant sur ses épaules un Renaud Lavillenie.
Le troisième effet ne s’est pas fait attendre, avec un dernier WTF (reprodu
it plusieurs fois au fur et à mesure que j’avançais dans le jeu), lorsque j’arrivais aux boss démesurés, mesurant parfois plus de trois ou quatre écrans de haut. C’était pour moi ce côté WTF qui l’emportait sur le sérieux du titre. C’est aussi à cet instant que je me suis dit que c’était encore une tentative désespérée d’imposer la vente d’écrans pour jouer avec quatre ou cinq télévisions superposées. Je ne me fis pas avoir et parti jouer à des jeux plus sérieux, violents et adultes que j’adorais tels Excitebike et Clu Clu Land. (j’ai le droit, le mois WTF m’y autorise)

Allez, une « petite » vidéo de Low G Man pour les ignares.

Référence

Ma référence concernant les jeux WTF reste incontestablement ce jeu pour lequel j’ai déjà écrit un article : God Hand. Bien que j’ai hésité avec Marble Madness mais ce jeu m’a extrêmement déçu à l’époque. Ne criez pas à l’infamie, j’ai adoré le concept et la réalisation mais alors… la durée de vie… quelle catastrophe. Ce concept WTF était original pour l’époque qui plus est. Mais revenons à God Hand, sérieusement… qui parmi les personnes y ayant joué – ou y jouant encore – n’est pas tombé des nus devant la folie de ce jeu, devant son WTF ambiant, jusque dans la publicité qui l’accompagnait ! Bref je vous renvoie à l’article sus-mentionné pour faire plus ample connaissance avec ma « p »référence à moi.

WTFFFFFFfffffffffffuuuuuuccccccckkkkkkkk........

WTFFFFFFfffffffffffuuuuuuccccccckkkkkkkk……..


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *