Souvenir et référence de Magazines – Nicochef fait Tilt

J’ai été abonné à pas mal de magazines et si j’en ai regretté certains, j’en ai franchement oublié d’autres… J’aurais pu citer plus d’un souvenir et une référence, mais ces deux-là sont les plus importants !

Souvenir : Tilt

Facile puisque c’est mon premier vrai magazine de jeux vidéo. Comprenons-nous bien : mon père était un grand fan de Sciences & Vie Micro (SVM pour les intimes) et le moins que l’on puisse dire c’est que les jeux vidéos, c’était pas leur truc ! A peine une demi-page dans certains numéros, autant dire rien du tout…

Alors c’est vrai, Tilt n’était pas un magazine de pur jeu vidéo à la base. On y parlait de jeux de société, de jeux de rôle, de flippers (d’où le nom). Ce n’est qu’avec le temps qu’il s’est spécialisé dans les jeux vidéo micro.
Faut dire que les jeux vidéos, dans les années 80, on ne prenait pas trop ça au sérieux.Alors en faire un magazine pour ne parler que de ça, c’était impensable. Et pourtant, Tilt est longtemps resté comme le porte-étendard du JV sur ordinateur, avec son approche « sérieuse ». J’ai vraiment été dégouté quand j’ai reçu, chez moi, le fameux dernier numéro intitulé « Tilt fait Tilt » .

Ils ont bien essayé de se décoincer un peu, à l’image de Joystick, par exemple. Mais malgré tout ça, Tilt n’a pas survécu… La nouvelle formule a eu du mal à s’imposer et – je peux le dire maintenant – n’était pas très jolie. Même le nouveau logo n’était pas très fun. Il y a eu pas mal de choses qui ont conduit Tilt à sa fin et je reviendrai là-dessus un peu plus tard. En tout cas, une chose est sûre : c’est un des magazines que j’ai le plus regretté.

Référence : Joystick

Il n’y a pas photo : Joystick, le magazine qui me faisait rire et baver en même temps. Le délire était permanent et bien souvent, les tests étaient un grand n’importe quoi ! Joystick cultivait l’art du journalisme gonzo, à savoir parler de tout, sauf du sujet. Du coup, on pouvait passer tout un test sans rien apprendre sur le jeu, hormis sa note finale.

Il y a aussi eu Joystick Hebdo et ses fameuses pages de « Jeux Cracks« , avec ses grands listings à recopier pour avoir des vies infinies ! C’était magique !
Et que dire des soluces, avec des niveaux entiers, parfois dessinés à la main ! Et le top du top, les illustrations.
De Bruno Bellamy (et ses Bellaminettes) en passant par Yacine ou Karali, c’était du délire !

Et vous savez quoi ? Joystick est le seul magazine – je dis bien le seul – que j’ai acheté alors que je n’avais pas de PC. J’avais bien mon ST et mon Amiga, mais il ne sortait plus de jeux dessus. Je lisais ce magazine juste pour rigoler.

J’ai décroché quand lors du dernier rachat du journal. Je n’y trouvais plus mon compte, ce n’était plus marrant… Les tests étaient mornes et il y avait beaucoup trop de pages sur le jeu en ligne.
Alors je suis passé sur Canard PC, créé par les anciens de Joy. J’ai retenté le coup, la derbière année, mais c’est franchement navré que j’ai du laissé tomber.

J’ai conservé de nombreux numéros et les CD qui les accompagnaient. Car oui, sur les CD de démo il y avait des vidéos complètement barrées, des chansons (barrées aussi) écrites et chantées par la rédaction. Du grand n’importe quoi, mais tellement bon !! Si le magazine devait reparaître avec l’équipe des grands moments, je signerais de suite, même si je ne joue plus sur PC. Je chanterai même mon amour pour ce mag tiens !

Je ne vous raconte pas comment j’étais dingue quand on a réussi à obtenir des interviews de ces gars là ! Quoi, vous n’étiez pas au courant ? Alors rendez-vous la semaine prochaine pour le dossier spécial Joystick !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *