Souvenir et référence du MSX – Setzer

Souvenir : 2015

Pas besoin de chercher, ce n’est pas le nom d’un jeu ! En fait, malgré ma grande culture et mon incommensurable savoir, je n’ai découvert le MSX que très récemment. En fait, il y a deux ans… Que voulez-vous, on a tous nos lacunes !

Tout à commencé quand un ami à moi m’a annoncé se débarrasser de toute sa collection. Vous connaissez mon grand coeur : j’ai donc commencé par récupérer tout ce qui m’intéressait au prix le plus bas possible ! Ensuite, une fois mon cher ami bien saigné, j’ai commencé à l’aider.
Je me suis donc retrouvé avec une tonne de jeux et de machines à la maison, testant les cartouches et nettoyant les consoles. C’est là que je suis tombé sur ce truc bizarre : un MSX2 ! En plus, il y avait plein de titres différents dont j’ignorais jusqu’alors l’existence. N’écoutant que mon sens du devoir, je me suis mis à tous les tester.

Salamander, Yie-ar Kung-Fu, Penguin Adventure, Knightmare, Maze of Galious,… il y en avait tellement. En tout cas, j’allais de surprise en surprise, découvrant toujours un peu plus cet ordinateur qui ressemblait furieusement à une console. Pas dans le design, bien sûr, mais dans la logithèque composée quasi-exclusivement de jeux. Même si, comme moi, vous n’êtes pas branché retro-computing, je vous conseille quand même de vous pencher sur le(s) MSX.

Mouais… j’étais pas au point…

 

Référence : Penguin Adventure

Désolé d’être aussi fainéant, mais j’ai beau chercher, c’est toujours ce titre qui revient. Tony en a déjà parlé et j’en ai déjà fait la critique, mais il est tellement génial. Du coup, je vais vous laisser lire l’article le concernant et ensuite, vous parler d’autres jeux.

C’est bon ? Vous avez terminé ?

Alors vite fait, je voulais attirer votre attention que, malgré des titres identiques, les jeux peuvent être différents sur MSX. Et pas seulement en termes de graphismes, d’animation ou de musique, mais carrément en terme de gameplay.
Les deux exemples les plus flagrants sont Castlevania et Metal Gear 2.
Sur MSX, Simon Belmont est le héros de Vampire Killer, et cette fois-ci, l’accent est mis sur l’exploration. Contrairement au beat’em all bourrin de la NES, il vous faudra trouver différentes clefs pour avancer dans le château de Dracula. Et bien sûr, l’architecture des niveaux est construite en fonction.
Encore plus important, l’écart entre Snake Revenge, une horrible bouse qui fait office de second épisode de la saga sur NES et Metal Gear 2. Là, c’est la VRAIE suite du chef-d’oeuvre de Kojima, et c’est sur MSX que ça se passe.

Voilà mon souvenir et ma référence. J’avoue avoir été moins inspiré que d’habitude, mais comme je vous l’ai dit, j’ai découvert cette machine sur le tard. Ce qui ne m’empêche pas d’en apprécier toutes les qualités. Mais nous reparlerons de tout ça dans un (très) prochain podcast…

 

2 commentaires

    • Setzer août 11, 2017 9:17   Répondre

      Effectivement, il y avait deux Maze of Galious, tu as de très bons yeux.
      Maintenant, j’avoue que je l’ai testé vite fait pour voir si tout fonctionnait, mais je n’ai pas eu le temps de faire une vraie partie.
      Dommage parce que ça avait l’air pas mal du tout… Tu l’as fait, Tony ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *