Souvenir et référence du MSX – PH

Souvenir : Metal Gear

Encore Metal Gear ? Et bien oui, car il se trouve que la célèbre saga de Kojima est née sur MSX.

Je n’ai découvert cet épisode qu’au début des années 2000. Et je l’ai terminé en 2009, pour être précis avec la version Subsistence de MGS3. Ce qui était d’ailleurs nettement plus pratique ! Le jeu était traduit en français et on pouvait sauvegarder à tout moment, comme dans les épisodes 3D ! Par contre il fallait changer systématiquement de carte pour ouvrir les portes. Tout ça parce que votre carte de niveau 3 n’ouve que les portes de niveau 3. Et pareil pour les niveaux 2 et 1. Un peu pénible à la longue…

Que dire sur ce jeu si ce n’est qu’il est très bon et qu’il propose beaucoup de contenus et d’idées ? L’épisode sur PS1 est loin d’avoir tout inventé et a même repompé beaucoup d’éléments issus de ce tout premier Metal Gear. Le système de cartes de niveau donc, la boîte en carton, les missiles téléguidés, la pièce avec le sol électrifié, le Hind D, le scientifique à sauver, le gars qui vous aide tout le long du jeu alors qu’en fait c’est un traître, etc…
Pour un autre avis, je vous invite à lire le test de Setzer.

Le boss final… à moins que…

Référence : Ping Pong

Ping Pong, c’est sans conteste le meilleur jeu de sport du MSX !

Sorti en 1985, il s’agit clairement d’une simulation. La flèche gauche donne un coup droit lifté (top spin), la flèche droite donne une balle coupée (back spin), le haut sert à effectuer un smash, et la barre d’espace permet de passer en revers. Aucun artifice donc, 2 sets gagnants en 21 points chacun, avec le choix de jouer seul face à un ordinateur (5 niveaux de difficulté) ou à 2 face un autre joueur humain.

C’est très simple à jouer, ça répond super bien, et les sensations en jeu sont extraordinaires tant la physique de la balle impressionne ! Les échanges sont très variés et intenses car, si vous pouvez forcer la balle à se diriger plutôt vers la gauche ou la droite selon que vous frappiez tôt ou tard, la direction de la frappe possède une part d’aléatoire, mais qui reste suffisamment faible pour ne pas être frustrante.

Petite anecdote, on peut voir dans le public le Pingouin d’Antartic Adventure, mascotte de l’époque de Konami. Celui-ci vous encourage, il vous applaudit à chaque point remporté, mais si vous perdez il est triste. Alors rien que pour lui, jouez à Ping Pong !

Tout est dans le poignet !


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *