Proteus ou la Théorie de l’hélicoptère

Le sujet du mois m’a amené à un vrai questionnement, questionnement que je voulais partager avec vous, ici : est-ce que les jeux What The Fuck ne se foutraient pas un peu de notre gueule ?

Un peu comme quand on voit sur Arte un mec qui fait l’hélicoptère avec ses parties génitales et qu’on te présente ça comme une performance artistique. Et si tu te montres dubitatif face à la profondeur supposée de la performance, c’est au final parce que tu es trop con pour comprendre : ce postulat constitue l’axiome intrinsèque à la Théorie de l’hélicoptère.

10616210_500
Exemple pratique
– « Proteus ? c’est quoi ce jeu pourri dégueulasse ? C’est de la merde !
–  Mais non ! T’y connais trop rien. Il s’agit d’esthétique pixel-art next-gen !
–  Non mais sérieux, c’est super moche !
– C’est pas moche, c’est nostalgique ! Tu peux pas comprendre… »
Traduction : Proteus fait l’hélico! Vous commencez à comprendre la théorie ?
Enfin, je suis peut être basse de plafond mais quand je joue sur une console dernière génération, j’ai pas envie de voir tourner des jeux dignes d’un Commodore…

proteus

Prouteus ou le jeu bien dégueu

Est ce qu’au final, les jeux What The Fuck ne seraient pas un escroquerie, puisqu’ils fonctionneraient juste à l’économie ? Économie de graphisme, de tutoriel, de scénario ou même de sens tout simplement ? En bref, la créativité peut elle faire l’économie de tout le reste ?
Pour certains jeux, je suis convaincue que oui, cela concernant uniquement les rares cas où la créativité touche au génie. Mais concrètement, on se retrouve avec quelques pépites au milieu d’une profusion de bouses, une cyber-copro-constellation qu’on désigne sous le nom savant de Steam !
D’ailleurs, on assiste en ce moment à une profusion de jeux  « abstraits » ou « contemplatifs », un euphémisme vidéo ludique pour ne pas dire « chiants ».

proteus-03-700x437

Des décors enchanteurs…

Alors il y a des formes, ça bouge c’est mignon mais le souci, c’est qu’on a passé l’âge réservé aux jeux d’éveil…
Oh, je vous vois venir ! Vous allez me dire que ce sont des jeux d’ambiance, mais quand on joue à Proteus (oui, ce jeu porte l’étendard de la daube en barre selon moi), on a qu’une envie c’est de la casser l’ambiance (ainsi que le pad) ! Je vais tenter une allégorie (ouais je suis comme ça moi, je théorise ET j’allégorise !) mais c’est un peu comme un bouquin qui ne nous raconterait pas d’histoire ou un réalisateur qui filmerait uniquement des paysages… aussi joli que ça puisse être, ça n’a aucun intérêt… Alors si en plus c’est laid… Ben c’est Proteus...

 

Proteus_Vita_PS-800x450

Ou bien une grosse daube ?

Alors vous allez me dire que ce sont des OVNIs qui offrent une bouffée d’oxygène et de créativité au milieu de jeux formatés et commerciaux, mais moi les ovnis, depuis Space Invaders, je shoote dedans au lance roquette !
Quand j’ai essayé Proteus, j’ai cru mourir ! Quand j’ai joué à Flower, j’ai regretté de ne pas être morte ! Et je ne reviendrai pas sur l’état dépressif avancé dans lequel m’a laissé Hohokum

Alors amis développeurs, arrêtez de faire l’hélicoptère avec vos parties génitales et mettez-vous au boulot !

545ce900daab0_source


Mots-clés: , ,

1 commentaire

  1. Julien mars 23, 2016 9:51   Répondre

    Ce que tu déplores n’est t’il pas symptomatique de la volonté pour certains de prendre le jeu vidéo comme un art et non pas un divertissement ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *