Nicochef vous parle de… shoot’em up sur MSX

Uploaded on ftp.funet.fi

Il y a des machines comme ça, elles sont taillés pour les shoot’em up. Ce qui est amusant c’est de constater que les deux machines de ce type ont surtout bien marché au Japon. Il s’agit de la PC-Engine et du MSX. Et comme on a déjà bien parlé de la PC-Engine alors on va se pencher sur le MSX. Ça tombe bien : c’est le thème du mois ! 

L’arcade à la maison

Avant de se lancer dans les shmups, parlons de la large proportion des conversions arcade sur MSX. Celle-ci s’explique par l’engouement des japonais pour les jeux d’arcade, mais aussi par la présence de grands éditeurs présents sur le support. Notamment un qui a bien fait son travail : Konami.
En fait, on peut presque dire qu’à eux tout seuls, ils ont fait vivre la machine.

La liste des jeux d’arcade sur MSX est donc incroyablement longue et celle des shoot’em up en occupe une bonne partie. Un passage en revu complet étant impossible, revenons sur quelques titres qui méritent qu’on en parle… en bien ou en mal !

1942

Un premier classique mais moins bon que sa suite : 1943. Il s’agit quand même d’un excellent shoot’em up. Sur MSX, les sprites sont un peu petits mais l’action est fluide est précise.

After Burner

Oui, Afterburner a eu le droit a sa version MSX ! Mais il a souffert, le pauvre… Les couleurs ne sont pas belles et l’animation se fait par tranches de saucisson bien épaisses. Ici, pas de scrolling horizontal, ni vertical, mais en 3D Bitmap, c’est à dire de la 3D animée par des sprites. Le MSX fait ce qu’il peut et s’en tire pas mal, mais pour Afterburner, ce n’est pas suffisant.

 

Galaga

Qui ne connait pas Galaga, la fureur des bornes d’arcades ? Le MSX suffit largement à faire tourner cette version du jeu d’arcade qui commençait à dater. C’est moins coloré que l’original, (encore une fois le MSX 1 n’a pas de chip graphique dédié) mais l’animation est parfaite !

Zaxxon

Classique en 3D isométrique, Zaxxon me surprendra toujours, peu importe la version. C’est propre, net, et même si le scrolling souffre du choix graphique des concepteurs, ça ne gêne absolument pas l’action. La version MSX est très fidèle à l’arcade et vous y trouverez votre compte si vous êtes un fan du jeu.

Nemesis, Nemesis 2 et Nemesis 3: The Eve of Destruction

Là, on touche la crême de la crême des shoot. Si vous êtes heureux propriétaire d’un MSX, vous vous devez d’en avoir au moins un des trois.
Il est clair que Konami est allé chercher au plus profond des capacités machines pour aboutir à un jeu très difficile mais bien réalisé. Et même si, de temps en temps, on sent que c’est un peu difficile pour le scrolling (certains sprites sont assez gros), c’est du travail d’orfèvre.

Parodius

Du classique, encore du classique ! C’est un véritable festival, me direz-vous, mais c’est ça le MSX : des grosses licences tirant le meilleur de la machine. Parodius nous offre ce qu’il y a de meilleur en terme de gestion de sprites sur machines 8 bits. Un travail nickel, les animations et les déplacements étant parfaitement executés. Niveau scrolling, ça saccade un peu par contre, mais bon, ça reste un must have!

Salamander

Mon préféré ! C’est un shoot à l’ancienne très, mais alors très, dur. Bien sûr, il a pris un coup de vieux graphiquement, mais reste agréable une fois la manette en main… Reste à savoir si vous êtes à la hauteur du défi !

 

Twinbee

Pas le meilleur épisode mais un des meilleurs shoot de la machine. Un cute’em up coloré qui souffre, lui aussi, des limitations du MSX 1 mais qui se doit d’être dans toute bonne ludothèque.

 

Aleste Gaiden

Là, on sent bien l’apport de la carte graphique du MSX 2. On est bien loin de l’affichage d’un Salamander ou d’un 1942 du simple MSX. C’est beau, c’est fluide, c’est coloré et c’est nerveux comme pas permis !

 

R-Type

Ahhh, vous savez que j’aime R-Type. J’en parle tout les mois, ou en tout cas j’essaie. Le MSX 2 s’en sort bien, mais la taille des sprites a été revu à la baisse. Ce n’est peut-être pas aussi bon qu’un Katakis sur C64 (conversion officieuse de R-Type par Manfred Trenz) mais ça reste une très bonne version.

 

Voilà, je ne peux, hélas, pas tout passer en revue, mais vous connaissez désormais une bonne partie des grosses licences. Et je parie que vous ne saviez pas que le MSX en possédait autant, non ? Pourtant, ça fait quinze jours que je vous le dit : allez vous acheter un MSX !!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *