Mellow vous parle de Metroid Samus Returns (3DS)

metroid-samus-return

Une énième version en 4K cette fois-ci.

Je ne sais pas si vous avez remarqué, mais depuis un moment, le JV s’est mis à HDiser beaucoup d’anciens titres. Hélas, ce passage à la Haute Définition est souvent fainéant. On peut donc se demander l’intérêt d’un énième Okami HD, Shadow of the Colossus HD et finalement se poser LA question récurrente : est-ce que c’était pas mieux avant ?
Bon, mon argument est foncièrement bancal puisqu’il existe un intérêt économique évident. Et puis c’est souvent l’opportunité de faire découvrir un grand classique aux nouveaux gamers, etc…

Mais qu’en est –il alors de l’intérêt du remake? Pourquoi refaire un Mickey Castle of Illusion plutôt qu’une nouvelle aventure originale?
Car ce genre de sorties s’est particulièrement multiplié ces dernières années et ce fut l’occasion de voir renaître de grands jeux pour le plaisir des nostalgeeks. En plus, le papa que je suis fut ravi de faire découvrir le Wonder Boy de ses jeunes années à ses enfants émerveillés. Ou pas, en fait… J’avoue avoir fait un bide total avec Oddworld ! « C’est moche, c’est nul, c’est chiant », furent les commentaires laconiques qu’ils lâchèrent face à mon enthousiasme devant la refonte HD.

Qu’à cela ne tienne, je n’allais pas abandonner pour autant ma noble mission de culturisation vidéoludique ! Et voilà qu’une belle opportunité se présente avec le remake de Metroid 2.

Ô Samus, suspend ton vol…

metroid-samus-return

Une prouesse technique sur le bon vieux gameboy

Initialement sorti sur Gameboy, Metroid : Samus Returns vient donc d’être réédité sur Nintendo 3DS. Entièrement refait pour l’occasion, j’étais dubitatif sur le résultat d’une telle adaptation. Est-ce qu’un jeu ayant tourné sur une portable noir et blanc peut se révéler intéressant en 2017 ? Moi, grand fan des aventures de Samus depuis Super Metroid, vais-je y prendre du plaisir ? Et qu’en sera-t-il de mes enfants ?

Dès les premiers instants le choc est terrible : le jeu est beau, terriblement beau. Même plus beau que Super Metroid ! Sans en faire trop, la refonte graphique permet des environnements variés tout en restant fidèle à la saga. Bravo !

« Madame Samus, si votre aventure se rapporte à votre plumage… » vous connaissez la suite. A ces mots, la belle, dans son armure flambant neuve, se met en mouvement. Souple, fluide, réactive, elle réagit parfaitement. C’est un véritable plaisir de découvrir un gameplay hyper précis mais pas punitif pour autant. Attention, ça ne veut pas dire que le jeu est facile, mais si vous vous plantez, vous ne pouvez vous à prendre qu’à vous !

Enfin, la bande son n’est pas en reste et les connaisseurs de Super Metroid seront ravis de redécouvrir certaines réorchestrations. L’atmosphère sonore du jeu est digne d’un Metroid Prime, parfaitement adaptée aux environnements et situations rencontrées.

Vrai nouveau jeu ou faux remake ?

metroid-samus-return

Le contre est une technique indispensable pour survivre !

Difficile à dire car j’ai peu de souvenirs de l’épisode Gameboy. Toujours est-il que ce Metroid offre beaucoup de variété et quelques surprises qui n’étaient certainement pas dans la version d’origine. Le level design a été grandement retravaillé afin de s’accorder à la tonne de capacités évolutives et souvent inédites. Mention spéciale à la nouvelle jauge de focus qui offre des pouvoirs supplémentaires vraiment intéressants.

En fait, il s’agit plus d’un nouvel épisode qu’un d’un remake ! Pourtant, Samus Returns garde l’essence scénaristique et la construction générale de Metroid 2. Si vous avez eu l’occasion de jouer aux deux, n’hésitez pas à laisser vos impressions en commentaire !
Maintenant, je me demande pourquoi ne pas avoir directement développé une nouvelle aventure ? Espérons que cela donne des idées à Nintendo !

metroid-samus-return

les boss sont nombreux mais pas toujours variés,..

Autre point sur lequel il faut vous mettre en garde : le jeu est difficile. Le premier tiers de l’aventure est déjà plus exigeant que ce dont on a l’habitude en 2017, et la suite peut parfois se montrer vraiment retorse. D’autant que les points de sauvegarde ne restaurent pas votre barre de vie ! Si un boss vous met une râclée, vous respawnerez à proximité, mais dans le même état qu’en arrivant. Cela s’avère franchement énervant dans certaines zones où il est plus facile de perdre de la vie que d’en récupérer.

Maintenant, que vont penser mes 3 petits monstres habitués aux Kirby et Lego immortels ?
Et bien j’ai été sacrément surpris ! Après quelques encouragements, ils n’ont pas baissé les bras et se sont rapidement adaptés à la difficulté. Ma fille a même rajouté : « C’est moins dur que le jeu du chevalier bleu ! ».
Quelle surprise de découvrir qu’elle aimait Shovel Knight… et qu’elle était plus forte que moi !

Moralité

metroid-samus-return

Et Samus Aran est toujours aussi belle.

Peu importe la difficulté ou la génération d’un jeu ou d’un joueur. Si le jeu est bon, le jeu est bon et le joueur s’acharnera à franchir les obstacles, l’essentiel étant que la difficulté ne se montre pas injuste ! Vous l’aurez compris, Metroid : Samus Returns n’est pas un simple remake. C’est un grand jeu qui transcende son matériel d’origine pour en faire un des meilleurs épisodes de la saga.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *