Mellow vous parle de… Destiny – Pourquoi y jouer maintenant ?

Impossible pour moi d’aborder ce mois spécial FPS sans vous parler de Destiny. Parce que j’aime beaucoup Destiny au cas où vous ne l’auriez pas compris. Ce jeu m’a tellement marqué que j’ai eu de réelles difficultés à jouer à autre chose ces trois dernières années.

Avec la sortie de Destiny 2, prévue en septembre 2017, l’intérêt d’un investissement sur le long terme s’en trouve fortement réduit. Alors pourquoi vous en parler maintenant ? Est-il encore utile (d’essayer) de vous donner l’envie d’y jouer ?
Je dirai oui et non, ce qui vous aide vachement, hein ?!

Soyons franc, même si les serveurs ne fermeront pas à la sortie du 2ème volet, ils risquent d’être rapidement désertés. Entreprendre aujourd’hui une aventure au long court dans Destiny semble donc relever du masochisme. Mais ce n’est pas pour autant que vous ne pouvez pas vous éclater sur le jeu !

destiny triomphe

La direction artistique est l’un des plus gros atouts du jeu

Une mise à jour faite pour les nouveaux joueurs

destiny triomphe

Le contenu est désormais énorme

La dernière mise à jour du jeu a été pensée comme un best-of des trois années. Les nouveaux joueurs vont donc rapidement pouvoir participer à l’intégralité des activités à haut niveau grâce à un système de progression qui a été grandement accéléré.

Seule nécessité au départ : réaliser l’ensemble des missions Histoire du jeu et de toutes ses extensions. Pour info, l’ensemble est aujourd’hui disponible pour environ 30€.
Vous disposez ainsi d‘une cinquantaine de missions scénarisées vous permettant de vous familiariser avec le gameplay et l’univers du jeu. Puis vous accéderez aux missions de la semaine à haut niveau.

Chaque semaine, les joueurs peuvent participer à une sélection de missions Histoire, Assauts Epiques et modes PVP. Tous offrent de nombreux loots permettant d’atteindre aisément le niveau maximum du jeu. Le raid de la semaine vous sera également accessible. On trouve encore aisément des joueurs pour y participer.
Vous l’aurez compris, le contenu est assez conséquent pour occuper suffisamment les nouveaux joueurs.

destiny triomphe

Les courses de passereaux restent disponibles dans les parties privées

 

Un gameplay coopératif accessible

A l’exception des Raids et du mode PVP Osiris, toutes les activités du jeu sont accessibles au joueur solitaire. Pas besoin de former un clan pour aller s’amuser !
Les activités coopératives (assauts, nuit noire, prison des vétérans) ou compétitives (une dizaine de modes PVP) fonctionnent par matchmaking. Elles ne requièrent pas d’avoir une team bien rodée pour être plaisantes.

destiny triomphe

Le jugement d’Osiris est particulièrement difficile mais offre de sublimes récompenses sur le thème de l’Egypte Antique.

Bien que tactique, le gameplay est très accessible. Même en PVP, un nouveau joueur sera en mesure de rapidement tirer son épingle du jeu. Vous verrez : les progrès sont vite significatifs. On est loin d’un Call of ou d’un Counter Strike, avec un newbie qui spawne toutes les 3 secondes, le temps de se faire éliminer.
De plus, il n’y a pas de déséquilibre de niveaux en PVP, à l’exception de modes spécifiques ponctuels comme Osiris ou la Bannière de Fer.

Pour les meilleurs d’entre vous, Destiny propose un contenu high-level particulièrement intéressant. Outre les modes PVP précités qui demandent une bonne coordination d’équipe, il y a surtout les raids. Si ces activités ne fonctionnent pas en matchmaking, il n’est cependant pas difficile de rejoindre un groupe de joueurs (surtout sur PS4 grâce à son principe de communautés) à l’improviste. On trouve toujours une team à laquelle il manque un joueur. Il y a  même des clans qui se sont spécialisés dans l’accompagnement des débutants.

destiny triomphe

Le Caveau de Verre reste le meilleur raid pour de nombreux joueurs.

Quelques quêtes obscures

Toutefois, il faut garder à l’esprit que certaines choses vous passeront au-dessus de la tête.

destiny triomphe

L’utilisation des Super contribue grandement à l’aspect stratégique des modes coopératifs.

Certaines quêtes demandent de participer à des événements spécifiques où vous risquez de ne pas trouver de joueurs disponibles. Vous serez donc amener à renoncer à certains loot exotiques comme le Fuseau Noir ou le Pic Infectieux, particulièrement retors à obtenir. Mais rassurez-vous, rien d’indispensable pour autant.

De même, la grande profusion de quêtes et activités disponibles risquent de vous perturber un peu dans un premier temps. Il n’est pas aisé de distinguer sur la map ce qui doit être fait en priorité.

destiny triomphe

« Il y a toujours eu un Guide, un haut prêtre anonyme possédant une puissante et mystérieuse connexion avec le Voyageur et ses Spectres. » Tout ce qu’on sait du guide au bout de 3 ans…

Une histoire trop hermétique

Enfin, le background et l’histoire de Destiny sont particulièrement intéressants. Mais il faut reconnaître qu’in game, c’est loin d’être la panacée. D’ailleurs, c’est probablement le plus gros défaut du jeu. Malgré un univers passionnant, Bungie n’est pas parvenu à raconter son histoire de façon cohérente, ni captivante. Les missions sautent du coq à l’âne entre chaque DLC et les rares cinématiques narratives sont trop peu explicites. Enfin, 80 % du lore de Destiny ne se trouve pas in game, mais se débloque malgré tout au fur et à mesure de votre progression.

destiny triomphe

Le grimoire : une source d’informations aussi étoffée que cryptique.

En effet, si vous vous intéressez à l’histoire dans Destiny, il vous faudra décrypter les cartes de grimoire qui ne sont lisibles que sur le site de Bungie. Or, celles-ci ne se débloquent pas forcément dans un ordre cohérent. Leur compréhension sera d’autant plus obscure que certains textes y sont particulièrement cryptiques.

Il vous faudra collecter des éléments spécifiques en jeu, remplir un certain nombre d’objectifs récurrents ou encore aller au bout de quêtes cachées pour débloquer ces cartes. Autant vous dire que la tâche s’annonce particulièrement ardue aujourd’hui.

Vous l’aurez compris, je ne vais pas vous promettre que vous rattraperez en quelques semaines trois années d’évolution progressive, de rencontres insolites ou passionnées et de loots de folie. Mais si vous cherchez un FPS fun, riche, au gameplay travaillé et/ou que vous êtes tentés par l’aventure Destiny 2, je ne saurai que trop vous recommander de vous lancer dans Destiny dès maintenant. Il faudra certes faire des concessions et batailler un peu à travers tout le contenu. Cependant, vous bénéficierez de l’expérience Destiny la plus complète et optimisée qui soit.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *