Mellow – Et le FPS console dans tout ça ?

Les puristes vous diront que rien ne peut remplacer le combo clavier/souris et que le FPS n’a pas sa place sur console. Mais les puristes oublient que si le FPS et devenu l’un des genres les plus populaires du XXIème siècle, c’est grâce à sa démocratisation sur console de salon.

dossier fps consoles

Doom est particulièrement laid sur SNES

Sans les FPS consoles, ils seraient encore en train de jouer à un énième Doom-like/ Quake-like. L’e-sport n’aurait pas décollé de Counter-Strike. Et si les nouvelles variations du genre (narratifs, RPG, MMO ou même sans Shooter) sont nées sur PC, elles doivent leur succès à des titres venus s’implanter sur consoles. Bon, j’exagère un peu, mais il faut rendre à César ce qui appartient à César et reconnaître le FPS console comme légitime. Cette place, il l’a obtenu en commençant par écrire sa propre histoire.

1990-2000 : les premières armes

Le FPS débarque sur consoles 16-bits avec les adaptations plus ou moins catastrophiques de succès PC, comme Doom. Mais force est de reconnaître que les pads de l’époque ne sont vraiment pas adaptés. En plus de ne pas être très jouables, les jeux sont particulièrement laids.

dossier fps consoles

Turok, dans le brouillard de la Nintendo 64

Il faut attendre l’arrivée de la Nintendo 64 et son étrange pad à 3 poignées pour enfin découvrir un FPS digne d’intérêt.
En 1997 sort GoldenEye, premier FPS exclusif à une console. Non seulement il est fluide et jouable, mais peut également se jouer à 4 en écran partagé. On est à mille lieues des contraintes des LAN-parties sur PC et le succès est immédiat.

Turok, sorti peu après, sut séduire les joueurs avec son univers préhistorique original et ses niveaux plus ouverts. Cela lui vaudra même l’honneur d’être porté sur PC !

2000-2005 : des portages PC difficiles et des titres originaux différents

dossier fps consoles

Deus Ex bénéficiait de graphismes améliorés sur PS2

En ce début de millénaire, les adaptations PC vers console restent la règle. Notamment sur PS et PS2 avec différents portages de Quake, Unreal, Doom… Si certains s’avèrent honnêtes, ils ne font techniquement pas le poids comparés aux versions PC. On peut cependant citer une version très propre de Deus Ex qui n’a malheureusement pas cartonné… Et ce n’est pas le médiocre Project Snowblind, une pseudo suite, qui va arranger les choses.

Heureusement, de nombreux développeurs comprennent que les consoles doivent suivre leur propre voie. Le genre va donc s’adapter, avec des titres plus posés, des missions plus courtes et scénarisées. On peut citer Timesplitters (2000) et son deuxième épisode (2002) sur PS2, XBOX et Gamecube.

dossier fps consoles

Une idée originale malheureusement desservie par un game design peu inspiré

Alors que le FPS PC oublie Duke Nukem et s’oriente vers le réalisme des combats, les consoles restent dans des univers fantastiques et originaux. Par exemple, l’exclusivité Sony Killzone (2004) pose les codes du FPS moderne avec sa mise en scène spectaculaire et son rythme maîtrisé.
Le Gamecube aura aussi son exclusivité l’année suivante : Geist, dont le héros est un esprit qui use de pouvoirs psychiques. Hélas, le jeu n’est pas inoubliable. Par contre, Metroid Prime démontre magistralement que la vue subjective peut s’adapter à d’autres genres !
En 2005, XIII tente d’adapter les codes visuels de la BD, mais sans succès commercial, hélas.
Longtemps après GoldenEye, l’une des meilleures adaptations cinématographiques est de nouveau un FPS, avec le superbe King Kong d’Ubisoft.

dossier fps consoles

Onomatopées, cases insérées, la BD s’invite dans le FPS avec XIII

Cependant, les capacités techniques des consoles ne permettent pas d’obtenir un rendu visuel équivalents aux PC. Malgré les succès incontestables de Counter Strike, Medal of Honor, puis Call of Duty, les consoles doivent se contenter de versions plutôt limitées. D’autant que rien n’existe encore côté multijoueurs en ligne ! Et ce n’est pas Battlefield 2 Modern Combat (PS2) qui prouvera le contraire…

dossier fps consoles

Halo 2 restera longtemps une référence

Pas de jeu en ligne sur console ? C’est vite oublier Microsoft et sa XBOX. Certes, ce n’est pas encore un succès mais elle a le mérite de proposer du jeu online dès 2004 avec Halo 2 ! On ne le sait pas encore, mais le FPS est prêt à s’asseoir sur son trône et à régner longtemps.

 

 

2005-2010 : L’ère du FPS roi

Avec la génération XBOX 360 et PS3, l’écart consoles/PC n’est plus aussi flagrant. Cependant le jeu sur PC sera moribond jusqu’à l’arrivée de Steam et Kickstarter. Ce sont donc les consoles qui se chargeront de démocratiser les FPS et d’étendre la portée des innovations PC vers le grand public.

dossier fps consoles

Call of Duty Modern Warfare ou la consécration du FPS

Ainsi Call of Duty aura son Modern Warfare et entamera sa guerre annuelle avec Battlefield. De même, System Shock aura son Bioshock, Deus Ex son Human Revolution, Far Cry son… eh ben euh… Far Cry 3, Crysis son adaptation tardive de Crysis. Quant à Doom et Wolfenstein ils auront leur reboot réussi et Duke Nukem son retour foireux !

Je vous épargne la liste exhaustive des licences FPS sorties depuis 2005, mais il y a vraiment de quoi être rassasié, même pour les plus gros gamers. D’autant que le genre tend de plus en plus à se diversifier.

dossier fps consoles

Immersion garantie dans la première simulation de parkour au monde

Le succès des FPS contribue à étendre la vue à la première personne à bien d’autres genres de jeux. Portal, le mod d’Half-Life sorti en 2007, en est un parfait exemple. Ici, les mécaniques du FPS se sont adaptées au puzzle-game. Plus tard, Mirror’s Edge s’appropriera les codes du FPS pour en faire un excellent jeu de parkour. Borderlands proposera un étrange hydride FPS-RPG déjanté particulièrement jouissif.

 

2010 et au-delà : Le FPS à la croisée des genres

dossier fps consoles

Dans Superhot, l’action ne se déroule que lorsque vous êtes en mouvement. Le premier vrai Puzzle-FPS?

Certains indépendants iront encore plus loin dans l’expérimentation de la vue à la première personne. Le puzzle-game, par exemple, avec The Witness ou l’aventure contemplative (initiée par Dear Esther). Il y aura même du survival horror (Outlast) ou des jeux aux gameplays étranges (Superhot ).

Et le FPS n’a de cesse de se mélanger à tous les genres.

dossier fps consoles

Nouveau coup de génie de Blizzard qui adapte le FPS au MOBA avec Overwatch

Ainsi Bungie, après avoir été le pionnier du online console va encore plus loin et initie le MMOFPS avec Destiny, une exclusivité console ! en attendant l’arrivée du 2ème volet en septembre (merci à Bungie pour ce super cadeau d’anniversaire).
Blizzard, de son côté, adapte le MOBA à la sauce FPS et cartonne avec Overwatch sur toutes les plateformes. Même Resident Evil ose la vue FPS dans son 7ème épisode, pourtant annoncé comme un retour aux sources !

Aujourd’hui la vue à la première personne s’étend bien au-delà du shooter et couvre presque tous les genres de Jeu Vidéo. Le FPS est probablement le genre qui illustre le mieux l’évolution constante du média, ses expérimentations et ses regards en arrières cycliques. Demain, les genres se mêleront de plus en plus et il deviendra encore plus difficile de définir le genre. Mais après tout, peu importe, du moment qu’on ait l’ivresse des grands jeux !


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *