Ma vie, mon oeuvre…

Gamebox (le site) a un an ! Pour marquer l’événement, Nico-chef a eu la bonne idée de répertorier vos questions et de nous les poser. J’ai beaucoup aimé la plupart des réponses (surtout les miennes, bien sûr !) mais je dois avouer que je ne suis pas tout à fait satisfait… Cet article sera donc une suite de ces réponses et, par la même occasion, un long hymne à ma gloire. Faut dire que je le mérite !

Comme je l’expliquais dans un précédent article, j’ai commencé à jouer très tôt, puisqu’aux alentours de mes 3 ans, mon père m’a entraîné dans son univers hi-tech, peuplé de magnétoscopes dernier cri (d’horreur), de télés superbes (mais un peu lourdes…) et surtout, d’ordinateurs surpuissants (au moins 64ko de mémoire !). Tout a donc commencé ici, dans ce foutoir rempli de câbles et d’appareils qui sentaient bon le métal légèrement chaud.

Mais il ne s’agissait là que d’un terreau fertile. La petite graine de ma passion a été plantée il y a plus de 25 ans, quand j’ai découvert la NES. Je me souviens encore avoir été émerveillé quand mon cousin m’a fait découvrir Punch Out et Zelda… et avoir été aux bords des larmes quand mon père a déballé la console d’un sac (il venait de l’acheter à mon cousin… si, si !).
Et là… ça a été l’enchaînement : Mario, Mario 2, Mario 3, Ninja Turtles, Megaman, Castlevania, Bionic Commando, Goonies II, Rad Gravity, Wrath of the Black Manta, Double Dragon II, bref, une orgie de jeux incroyables qui ont transformé la petite graine en monstro-plante jamais repue.
Aussi, quand j’ai eu entre les mains la fameuse K7 VHS qui dévoilait la Super Nintendo… j’ai du la regarder au moins 100 fois ! Et ça n’a rien à voir avec mes racines marseillaises : vraiment 100 fois ! Avec ça, vous vous doutez bien que le Noël 1992 a été le plus magique de tous avec LE cadeau : un pack Super Nintendo+Street Fighter II.
Comme pour beaucoup de nostalgeeks, la SNIN représente, pour moi, l’Âge d’Or du Jeu Vidéo. Une période qu’on aura beau raconter des milliers de fois, vous ne pourrez jamais la comprendre si vous n’y étiez pas. Et moi j’y étais… Et je vous assure que, même si je m’efforce de garder un esprit ouvert et une âme de débutant, je donnerais cher pour pouvoir revivre une période aussi intense.

Mais aussi brillant qu’il soit, le jour est toujours suivi par la nuit. Celle-ci fut plus noire que l’encre pour moi.
Nintendo avait battu Sega, mais n’en n’était pas ressorti indemne. Et c’est sur ce champ de ruines que s’est bâti l’Empire Sony.

J’avoue que la Playstation a réussi parce qu’elle avait tout pour, c’est une évidence. Avec quelques années de recul, elle fait même partie de mes consoles favorites. Mais j’ai toujours ce goût amer dans la bouche quand je repense à son arrivée. Du coup, je me suis mis aux PC, ne suivant que d’un oeil l’évolution des consoles. Entre 2 parties de Stracraft, je me suis même acheté une N64 d’occasion. Quelle bonne idée j’ai eu là ! Mario 64 et Ocarina of Time m’ont réconcilié avec la 3D et m’ont prouvé qu’il existait de bons jeux sur next gen.

Je me suis donc remis aux consoles. Et au risque de passer pour un prétentieux donneur de leçons (encore !), je me considère comme un vétéran du JV.
J’ai beaucoup joué, à beaucoup de jeux, sur beaucoup de supports et pendant beaucoup d’années. J’ai vu et revu tous les types de personnages, tous les genres de gameplay, tous les scénarios possibles. Pour moi, FF7 n’est pas le meilleur FF, et encore moins le meilleur RPG du monde. Devil May Cry n’est qu’un Double Dragon, mais en 3D. Assassin’s Creed ? De la merde en forme de disque !
Ce que je cherche, c’est de la nouveauté. Pas les derniers jeux sortis, hein ! Je vous parle d’originalité, de quelque chose de jamais vu. D’un jeu qui me ferait dire « tiens ! j’avais jamais fait ça !« . Ou alors d’un jeu avec une âme. Avec un univers. Avec des bonnes idées, même si elles ne sont pas super bien exploitées.

Le JV est une passion que je cultive depuis des années (des décennies, en fait…) et je suis fier de mon parcours, de mon évolution, de ma culture, de ma façon d’en parler et d’y jouer.
Alors oui, beaucoup en parlent déjà. Trop, à mon avis. Certains le font peut-être mieux que nous, même. Mais aucun n’est moi et très peu expriment des idées qui me correspondent. Et ce site est là pour ça : pour que deux gars puissent dire ce qui leur plaît. Pour qu’ils invitent du monde à les rejoindre, histoire de partager leur passion. Parce qu’on n’est jamais mieux servi que par soi-même et que j’assume tout ce que je dis, sans chercher à vous plaire.

Voilà ! Vous vouliez en savoir plus sur nous : pour ma part, c’est chose faite. Vous connaissez mon histoire, mes idées, ma façon de penser. J’espère que tout ça vous aidera à mieux comprendre mes articles. A part ça, n’hésitez pas à m’écrire si vous voulez discuter JV… ou prendre une bonne leçon !!

 

SetzerP

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *