L’humeur de Setzer – Retour vers le plus-que-parfait

On a beau aller de l’avant, découvrir de nouveaux jeux ou essayer de nouvelles technologies, il y a toujours un moment où Nostalgie déboule. Elle a le sourire mielleux, de la gentillesse plein les poches et une odeur d’enfance perdue. Pourtant, il ne faut pas vous laisser pas arnaquer par cette putain de vendeuse de madeleines ! Parce qu’en plus d’avoir volé nos souvenirs, elle les a maquillés en moments parfaits pour nous faire croire que c’était mieux avant.

Vous avez les mêmes en vegan ?

Mémoire sélective

Parce qu’elle est maline, Nostalgie. Elle vous a persuadé que vous avez vécu une enfance privilégiée, avec des consoles formidables et des jeux d’une qualité jamais égalée depuis. Mais c’est vite oublier que votre parcours était parsemé de machines bancales et de titres pourris au gameplay approximatif.
Vous ne vous rappelez plus que derrière chaque Mario au sauts millimétrés se cachait dix horribles Captain Planet. Votre mémoire a mis de côté Shaq-Fu pour ne garder que Secret of Mana dans la lumière.

Dernière idiotie en date : la Mini NES. Pourquoi vous être tous précipité dessus, comme des lemmings vers le bord d’une falaise ? Vous aviez oublié le soporifique Balloon Fight ou pire, Tecmo Bowl ? Quand je pense que certains ont payé plus de 100€ pour ça… Tout ça pour la tester une après-midi et vous remettre sur votre PS4.

Ce qui me chagrine le plus, c’est de voir qu’en dehors des grosses licences, la plupart des « retrogamers » ne connaissent rien. Ça me fait le même effet quand quelqu’un me dit « Je suis fan de manga », mais qu’il ne connaît que Naruto. Bande de baltringues ! Laissez donc tomber Final Fantasy, les Pokemon et Resident Evil ! Testez d’autres titres, sortez de votre zone de confort et apprenez au lieu de croire que vous savez ! Et si vous croisez Mario, tuez Mario.

Think Outside The Box

Des comportements bizarres

C’est donc un fait, Nostalgie nous fait faire n’importe quoi !
Au début, je voulais simplement récupérer les consoles et les jeux de ma jeunesse, pour me taper des petits voyages dans le temps. Sauf qu’au fil des années, le système s’est emballé… Les ratisseurs se sont pointés à 5h pour dévaliser le moindre vide-grenier et les particuliers se sont mis à vendre comme des professionnels.
Vous pensiez vraiment que j’allais payer 40€ pour un Super Probotector ?! Non merci.
Finalement, cette mentalité de faiseur d’argent et cette flambée des prix m’ont implacablement poussé vers un Raspberry.

Parmi tous ces comportements bizarres, ceux que je ne comprends sont le fait de deux types de collectionneurs. D’un côté, les full-seters, de l’autre, les fous de blister.
Les premiers cherchent à réunir tous les jeux d’une même machine, même les plus nuls. Mais pourquoi ? Pourquoi vouloir à tout prix Nemo sur Gamecube ? Comme si récupérer les bons jeux n’était pas assez difficile !

Les seconds sont, pour moi, les plus insondables. Quel est l’intérêt de conserver des jeux vidéos scellés ?
Pourtant, il est évident que notre passion a un avantage considérable sur celle des numismates ou des philatélistes. En effet, nous, nous pouvons utiliser les items de notre collection ! Alors pourquoi les vouloir sous blister et ne jamais les ouvrir ? Non, vraiment je ne comprends pas…

L’équilibre parfait entre l’inutilité et la stupidité

 

Psycholudologie

La responsable de ces bizarreries, c’est toujours la même…
Nostalgie vous a bien baisé ! Elle a pris votre comportement matérialiste d’adulte et l’a injecté dans votre enfance. Résultat, elle vous fait croire qu’en achetant du plastique à prix d’or, vous allez enfin réaliser vos vieux fantasmes.
Mais sérieusement, c’était ça votre rêve quand vous étiez gamins ? Vous vouliez vraiment avoir tous les jeux nuls d’une console ? Vous vous imaginiez sérieusement dans une grande pièce pleine de jeux vidéo qu’ils ne fallait surtout pas déballer ?

Quand vous étiez petits, vous vouliez juste jouer. Tout ce qui comptait c’était de s’amuser et de multiplier les expériences. Du coup, je suis sûr que, comme tout le monde, vous avez du échanger des jeux avec vos potes.
Pour moi, les potes étaient aussi important que les jeux. Parce que le JV, ça se partage. Ce n’est pas une passion qu’il faut poser sur une étagère ou ranger dans une boîte. Rétro ou moderne, c’est le Jeu Vidéo qu’il faut aimer, pas son souvenir.

Thanks for reading

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *