L’histoire des jeux Vidéo – Partie 2

Le début de la déferlante – Les années 70

1970

Donc 1970, une année « charnière », car elle ferme la porte aux années 60 où sont apparues les premières idées vidéo ludiques pour enchaîner sur une décennie où tout va changer : Apparition des premières bornes d’arcade, création d’Atari, premières consoles….
En 1970 naît le jeu Darwin aux laboratoires Bell (Encore) par Victor A.Vyssotsky, Robert Morris et Douglas McIlroy (Projet initié en Aout 1961, ayant connu nombre de modifications, la version considérée comme « Finale » date de 1970). Le principe : des bouts de code informatique autoreproducteurs s’affrontent dans une section de la mémoire d’un ordinateur baptisé l’arène sous le contrôle d’un programme appelé « Umpire ». Si cela vous rappelle quelque chose, c’est normal, car le film « Tron » s’en est largement inspiré (Umpire étant remplacé par le Maître Contrôle Principal).Un concept un peu tarabiscoté pour un jeu très élaboré.

Le saviez-vous?
En 1970, Nolan Bushnell , jeune ingénieur diplomé de l’université de l’Utah et futur fondateur d’Atari voit Spacewar .Y voyant un potentiel commercial, il s’associe avec Ted Dabney rencontré chez Ampex Electronics pour élaborer une machine capable de faire tourner un clone de Spacewar nommé Computer Space (Qui pointera le bout de son nez en 1971)

1971

En septembre 1971 sort Galaxy Game, considéré comme le premier jeu vidéo au format borne d’arcade. Crée par Bill Pitts et Hugh Tuck et produit par Computer Recreations Inc. La borne d’arcade est une nouvelle version de Space War et tourne avec un PDP-11 (Version améliorée de l’ordinateur PDP-1 sur lequel tournait Space War). La nouveauté par rapport à l’ancienne version, c’est la possibilité de jouer à deux simultanément. Cette borne ne fut pas commercialisée et ne fut mise en place qu’à l’université de Stanford où elle rencontra un joli succès. Ce fut aussi la première mise en place d’un système de paiement par pièce sur une borne d’arcade.

Malheureusement, l’année 1971 fut d’avantage marquée par l’échec de Nolan Bushnell et Ted Dabney. Nos deux compères se sont lancés dans la création d’un jeu d’arcade : Computer Space qui fut justement un clone de Space Wars. C’est Nutting Associates qui appuiera le projet de Bushnell et Dabney et l’on en produisit 1500 machines (Ce qui en fait la première borne d’arcade produite en série). Tant qu’à copier une fois, nos deux lascars ont aussi copié le système de paiement par pièce de Galaxy Game. Réputé difficile à prendre en mains, le jeu ne remporta pas un énorme succès.

Le saviez-vous?
Dans un cadre moins ludique, mais toutefois très important pour le monde des jeux vidéo, Intel sort  le 15 Novembre 1971 le premier microprocesseur à but commercial, le 4004 qui réalisait environ 60000 instructions par seconde.

1972

Le 27 Juin, Nolan Bushnell n’a pas laissé tomber ses projets malgré l’échec de Computer Space en 1971, il s’accroche à ses idées et décide de créer Atari. Il développe alors un jeu culte connu de tous : Pong  qui sort le 29 Novembre. On ne va pas s’étendre sur le principe de ce jeu, mais il faut savoir qu’à la base, on ne pouvait jouer qu’à deux, l’IA de l’ordinateur n’étant pas présente. Le jeu rencontra bien sûr le succès et Atari réussit à vendre près de 30000 bornes d’arcade.
Mais la création d’Atari n’est pas le seul évènement vidéoludique de cette année.

L’autre évènement de cette année 1971 est l’arrivée de la première console de salon : Ralf Baer dont nous avions parlé un peu plus tôt, aboutit ses travaux sur la Brown Box. Il avait trouvé un accord en 1970 avec Magnavox et commercialise sa Brown Box sous le nom d’Odyssey. Fonctionnant à pile, sans processeur, ni mémoire, cette console remporta un joli succèes en vendant la bagatelle de 100000 consoles en quatres mois (Ce qui était énorme pour l’époque). Les graphismes étaient plus que sommaire,  mais on n’avait jamais vu ça à l’époque.
C’est toujours en 1972 que l’on voit apparaître le premier jeu d’aventure en mode texte :

“Adventure” par l’amateur de jeux de rôles William Crowther sur PDP-10. Ce jeu (aussi connu sous le nom The Colossal Cave) ne connaîtra le succés qu’en 1977 avec la démocratisation de la micro-informatique à la maison.

Le saviez-vous?
Initialement, Atari devait s’appeler Syzygy, mais le nom étant déjà pris, Atari lui sera préféré.

1973

L’année de la micro-informatique : Certes les jeux d’arcades ont poussé d’un peu partout (principalement des clones de Pong), mais les avancées technologiques concernaient d’avantage les ordinateurs et la micro-informatique familliale.

Lunar Lander (connu aussi sous le nom de MoonLander) sort sur le DEC GT40. Ce jeu connut de nombreuses déclinaisons par la suite jusqu’à devenir un classique.

Dans les salles d’arcades donc, l’année 73 voit éclore à peu près une quarantaine de jeux. Parmi les plus marquants on note Gotcha. Ce quatrième jeu (après Pong, Space Race et Pong Double) d’Atari possède surtout le mérite d’être le premier jeu de labyrinthe connu.

Il y eut aussi The Laser Clay Shooting System de Nintendo, un système de rétroprojecteur diffusait des cibles que le joueur devait éliminer à l’aide d’une carabine.

1973 fut aussi l’année de création de la société Hudson Soft (à qui l’on doit notamment Bomberman) à Sapporro au Japon, du lancement de Konami (qui faisait avant de la location de jukebox) dans les machines de divertissement (Jeux vidéo donc) et Midway, licence de Pong en poche lance son premier jeu : Winner.

Le saviez-vous?
Intel impose déjà ces micro-processeurs (notamment le 8008 qui équipa plusieurs micros à cette époque).

1974

On voit l’arrivée du premier magazine traitant de la micro-informatique : The Computer Hobbyest magazine. Il faut dire que la micro-informatique continue son bonhomme de chemin, on trouve même des articles (notamment dans Radio Electronics magazine) pour construire soi-même un Mark-8, formule reprise par Sinclair lors de la commercialisation de ces ZX-80 et ZX-81.

Côté jeux, ce fut surtout la sortie de DND de Gary Whisenhunt et Ray Wood. DND était un jeu, où, après avoir crée son personnage, il fallait arpenter un souterrains dans le but de trouver un trésor. Concept bien évolué pour l’époque. Ce jeu fut concu pour le système informatique PLATO.
Maze War, lui, fut plus marquant car considéré pour beaucoup comme le père des FPS. Le gameplay est plutôt simple, on traverse un labyrinthe dans une vue à la première personne. On se déplace un peu comme dans Dungeon Master (case par case, et l’on peut tourner à 90°). Le but étant bien sûr d’éliminer les autres joueurs.

Et pendant ce temps, en coulisse, suite au succès de l’Odyssey, Atari prépare une console de salon…

Le saviez-vous?
1974 voit aussi la création de Digital Research Inc. dans le but de commercialiser le systéme d’exploitation CP/M crée par Gary Kildall. Ce docteur en informatique fut surtout célèbre pour avoir râté le coche avec IBM. En effet, IBM voulait sortir l’IBM PC, mais trouvait que développer un OS en internet reviendrait trop cher, ils entrèrent en contact avec Kildall. Les négociations furent un échec et IBM se tourna vers Microsoft, la suite, on la connait…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *