Les Jeux Vidéo Expliqués A Ta Mère – Les informations de base (2)

I . Présentation Générale du JV.
Des questions-réponses pour vous initier tranquillement à cet univers que vous ne connaissez pas.

II. Ce qu’il faut savoir sur le Jeu Vidéo
1) Les informations de base

2) Les petits trucs pour briller en société (ou au moins ne pas paraître ridicule !)

III. Guide d’achat en magasin et sur Internet
1) Les magasins spécialisés et les grandes surfaces.

2) Internet, cette jungle électronique.

IV. Ce que m’a apporté le JV

 ________________________________________________________________________________


Bonjour à vous et bonjour M’man !

Aujourd’hui, je finis de vous expliquer ce que sont les consoles de salon avec trois aspects importants : les exclusivités, le chevauchement de générations et le rétro gaming [ré-tro-gué-mi-ng]. Rassurez-vous, comme toujours les mots semblent savants, mais rien de compliqué !


Les exclusivités

Souvenez-vous, il y a deux semaines de ça, je vous expliquais que les jeux et accessoires d’une console de salon ne pouvaient pas s’adapter sur une autre console de salon, surtout quand il s’agit d’une marque concurrente.
Et bien sachez qu’il en va de même pour certaines licences. Par exemple, vous trouverez beaucoup de jeux mettant en scène le célèbre Mario, mais uniquement sur des consoles Nintendo, car il s’agit d’un héros exclusif à la marque. En fait, c’est même leur mascotte depuis les années 80. Pareil pour les Pokemon [Po – ké – mone], qui sont aussi une création de Nintendo.
Du côté de chez Sony et Microsoft, il n’y a pas de mascotte officielle, mais plutôt des licences fortes portées par des figures emblématiques. Les plus célèbres sont Halo et son Master Chief [Masse – Teur – Tchif] pour Microsoft, et Kratos, héros de la saga  God Of War [God – of – Ouar] pour Sony. Vous remarquerez une ambiance différente de chez Nintendo !

Mascotte

De gauche à droite : Master Chief le soldat, Mario le plombier et Kratos le guerrier.

 

Le chevauchement de générations

Comme vous l’avez lu dans le chapitre précédent, les consoles se classent en génération. Pour rappel, au fur et à mesure de l’évolution technologique, les nouvelles machines chassent les anciennes. Pourtant, si vous arpentez les magasins spécialisés (ou qu’on vous y traine 🙂 ), vous remarquerez des rayons dédiés aux toutes dernières PS4, Xbox One et WiiU… mais également à la PS3, la Xbox 360 et la Wii, leurs grandes soeurs de la génération d’avant ! Pire, vous constaterez qu’un même jeu peut sortir sur deux consoles de générations différentes !! Et là, vous vous posez pas mal de questions, à commencer par la plus légitime « Qu’est-ce que c’est que ce b*rdel !?« .
Vient ensuite l’interrogation la plus logique qui soit : « Mais pourquoi il veut acheter une nouvelle console si les mêmes jeux sortent sur l’ancienne ? »
Une fois de plus, la réponse est simple : c’est une question d’argent.

En effet, quand une console sort, elle vaut cher (entre 300€ et 700€). Tout le monde ne peut pas se la payer et il faut donc un certain temps à la marque pour installer ce qui s’appelle un parc de consoles, c’est à dire faire en sorte que suffisamment de joueurs la possèdent pour que ça devienne rentable. Il en va de même pour les jeux qui vont avec cette toute nouvelle console : ils coûtent chers à fabriquer et sont donc vendus à un prix plutôt élevé (entre 50€ et 70€). Vous l’aurez compris, lancer quelque chose de nouveau prend du temps et ne rapporte pas forcément beaucoup d’argent…
Alors, pas fous (et surtout pas cons !), les fabricants de consoles et les éditeurs de jeux se sont dit « Histoire de rentrer dans nos frais, on n’a qu’à continuer à sortir des nouveaux jeux sur les anciennes consoles, le temps que la nouvelle s’installe !« . Bien sûr, il s’agira d’une version moins aboutie, les vieilles consoles étant forcément moins performantes.
Les professionnels engrangent de l’argent et les joueurs moins fortunés jouent à moindre prix, le temps d’économiser pour s’offrir la dernière génération. Tout le monde est content !

 

Le rétro-gaming

La technologie ne cesse d’évoluer, donnant naissance à ces fameuses générations de console. Mais s’il est toujours cool de posséder les derniers modèles, de plus en plus de joueurs préfèrent se replonger dans le passé et rejouer avec d’anciennes machines. C’est ce qu’on appelle le rétro-gaming.
Certains s’y intéressent par nostalgie, pour goûter à une madeleine de leur enfance et retrouver, le temps d’une petite partie, aux joies simples du JV, avant que tout ne se complique.
Certains, comme nous sur ce site, y accordent beaucoup d’importance. Déjà parce qu’on y trouve de très bons jeux, toujours agréables à pratiquer et pleins de bonnes idées parfois oubliées. Ensuite pour la valeur historique de certains titres et certaines machines. Parce que le JV commence à être considéré comme autre chose qu’un simple « truc pour gamins », on découvre qu’il possède une véritable Histoire et qu’il faut conserver et entretenir cette mémoire.
Certains sont d’insatiables collectionneurs qui, dans l’idéal, voudraient ouvrir un musée entièrement dédié au JV, n’ayant pas peur de payer le prix fort pour certaines pièces rares. Car oui, c’est peut-être vieux et moche, mais ça vaut peut-être beaucoup d’argent. Il y a quelques jours, j’ai entendu l’histoire de cette américaine qui a jeté tout un tas de vieillerie à la décharge, sauf que dans le lot se trouvait un des premiers ordinateurs Apple (vous savez, les créateurs de l’I-phone) et que celui qui l’a trouvé en a tiré un peu moins de 200 000€ !
Alors, n’allez pas croire que tout ce qui se trouve dans votre grenier vaut une fortune ! Néanmoins, faites attention, beaucoup de vieux jeux peuvent atteindre des prix élevés s’ils sont en bon état.
Et c’est la que nous arrivons à la dernière catégorie : ceux qui s’adonnent au rétro-gaming pour des intentions moins louables : faire du fric. Je ne m’étendrai pas sur le sujet, vous aurez compris par vous même que, comme partout, certains profitent de l’engouement suscité pour en tirer profit. Après, chacun son point de vue…
Dernière note amusante : le rétro-gaming devient parfois même un état d’esprit, un mode de vie et… une idée de décoration.

DecoGeek

Une salle de bain Pac Man, ça vous dit ?

 

Voilà pour aujourd’hui ! Vous connaissez désormais les informations de base sur les consoles de salon. Dans deux semaines, je terminerai ce chapitre en vous parlant des consoles portables et des ordinateurs. En attendant, je vous laisse, une fois de plus, un petit récapitulatif de ce que nous avons vu dans cet article.

 ________________________________________________________________________________

Ce que vous avez appris aujourd’hui :

– Certains héros ou certaines licences sont exclusives à une marque ou à une console. Ne cherchez pas un Mario sur PS4 !
– Il arrive souvent que, dans les rayons des magasins, les jeux et accessoires de deux générations différentes se côtoient. Ne vous inquiétez pas : c’est temporaire.
– Vous n’êtes pas obligé(es) de participer à la Course à la Technologie. Jouer avec les vieilles consoles, c’est toujours jouer.
– Les JV peuvent coûter chers… mais peuvent valoir encore plus !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *