Le Sport dans le Jeu Vidéo – Les jeux WTF !

Bon c’est bien beau tout ça, depuis le début du mois on vous parle du sport dans les jeux vidéo.
On vous parle de courses, de compétitions officielles, de l’évolution technologique des logiciels vers plus de réalisme, mais au final est-ce que vous avez des papillotes et des paillettes plein les yeux pour autant ?
NON ! Bien sûr que non !
Car tout le monde le sait, le mieux, dans le jeu vidéo de sport, c’est la surprise ! Le petit plus qui va vous faire redécouvrir un sport qui n’avait plus de secret à vos noeunoeils encore tout mouillés d’avoir finalement réalisé, comme chaque année en rachetant votre nouveau FIFA ou PES (à croire qu’il n’y a plus qu’un seul sport : le foot ! une honte je vous dis…), dont vous avez simulé la surprise pour vous convaincre qu’il y a du neuf alors que rien ne vous avait jamais autant surpris que le tout premier FIFA au milieu des années 90 du siècle dernier, que rien ne vous a plus ému que Vroom en 1991 (QL Vroom en 1986 pour les puristes). que bien avant encore, Pong fut votre simulateur de tennis favori ou encore que le Tigre Des Bois ne fait pas le poids face au premier PGA Tour Golf.

…puis arrivèrent les jeux de sport WTF
WTF pour « What The Fuck!? » (c’est quoi ce bord…. ce délire !?)

Un jeu WTF c’est quoi ?

C’est de l’exagération ! C’est du grandiloquent ! C’est du n’importe nawak délirissime Xtrem power of your punch in your face ! Bref, un jeu WTF ça surprend, c’est caricatural à outrance, ça vise parfois l’irrévérencieux, mais toujours – oui toujours – ça vous décrochera la mâchoire par force d’action et d’adrénaline, par exagération inhumaine – pour ne pas dire surhumaine – vous donnant la possibilité d’effectuer des choses auxquelles seuls vos rêves les plus fous et certains dessins animés japonais vous ont habitué.

Quelques exemples de jeux :

Il apparait nécessaire cependant de noter que, parfois, la frontière est mince entre jeu WTF et jeu normal voulant à demi-mot tenter de franchir le cap du surréalisme pour viser un plus large public (et donc un plus gros marché…). Nombreux sont ces jeux et je ne vous parlerai ici que de mes souvenirs personnels qui, sans être exhaustifs, sont tout de même assez représentatifs.

Les plus beaux exemples à mes yeux sont et resteront deux jeux. Tout d’abord Nintendo World Cup sur NES (1990) qui vous mettait au commande de joueurs de foot SD (Super Deformed, c’est à dire grosse tête et petit corps), qui profitait d’un gameplay complètement loufoque avec des tirs spéciaux inhumains et surtout des mimiques impayables, allant de joueurs avec des lunettes de soleil à d’autres aux yeux exorbités suite à un mauvais coup. Et ils étaient légions. Captain Tsubasa (Olive et Tom dans nos contrées) n’était pas loin…

T'as de beaux yeux tu sais...

T’as de beaux yeux, tu sais…

Puis vint NBA JAM en 1993.
Tandis que je me baladais dans une salle d’arcade, je tombais sur une carte Samma+. Kézako ? me direz-vous. C’est une carte de borne d’arcade sur laquelle fonctionnait le tout nouveau jeu de basket !
Nous tenions là le haut du pavé du WTF ! Rendez-vous compte : vous pouviez sauter à cinq mètres de hauteur pour dunker comme un gros malade, un ballon enflammé (littéralement) à la main, faisant un double salto avant de venir écraser le panier dans un vrombissement, un tremblement faisant voler en éclats la vitre, sous les hurlements de la foule !

BooOOOOoommm Shakalakaaaaaaa !!!

BooOOOOoommm Shakalakaaaaaaa !!!

Dans un autre registre, je vais vous parler de jeux sortant des sentiers battus avec, tout d’abord, Super Sprint en 1986, mon tout premier jeu de course en arcade. Un must have ! Un jeu dont la caractéristique était une piste entièrement visible sur l’écran, votre tout petit véhicule y roulant à des vitesses démesurées. Le tout se pilotait grâce à un volant !
Trois ans plus tard, Super Off Road, toujours en arcade, vous proposait, pour la première fois, des courses de Monster Trucks, voitures aux pneus de tracteurs surdimensionnés écrasant tout sur leurs passage. Le même concept, plus de couleurs, de la terre et des améliorations de moteur, d’amortisseurs, de nitro (bien avant un Need for Speed Underground donc) payable avec l’argent gagné et ramassé en course. Sorti sur console et ordinateur, j’atteignis sur NES la 99ème course, croyant en mes chances d’atteindre la 100ème… mais je fis une course minable, à bout de souffle et de doigts, la sueur du stress ayant achevé la manette.

Allez piloter votre bolide avec un volant vous verrez... j'ai eu le permis grâce à ça mine de rien !

Allez piloter votre bolide avec un volant vous verrez… j’ai eu le permis grâce à ça, mine de rien !

De la terre, de la sueur, des bosses... enfin un vrai sport d'homme macho ! rien que pour nous ^_^

De la terre, de la sueur, des bosses… enfin un vrai sport d’homme macho ! Rien que pour nous ^_^

Les célèbres bornes d'arcade sur lesquelles je verse toujours une larmichette nostalgeek...

Les célèbres bornes d’arcade sur lesquelles je verse toujours une larmichette nostalgeek…

A l’opposé, sur NES j’avais trouvé un jeu de voitures radiocommandées nommé RC PRO-AM. Alors là… pire que Super Off Road, RC PRO-AM proposait des véhicules fixés au centre de l’écran, pivotant sur eux-même, la piste, vu en 3D isométrique défilant à des vitesses toujours plus vertigineuses. Là aussi, entre des missiles, des flaques d’huiles largables et j’en passe. Un délire pur et simple, passées les premières courses.

scrolling multidirectionnel pour un jeu où plusieurs types de véhicules ne font au final que tourner sur eux-même au centre de l'écran quand on y pense...

Un scrolling multidirectionnel pour un jeu où plusieurs types de véhicules ne font, au final, que tourner sur eux-même au centre de l’écran. Quand on y pense…

Je pourrais aussi vous citer Rock ‘n Roll Racing, qui reprenait le principe, mais transposé à un univers plus violent à bord de bolides à chenilles, sur fond musical de « BOOOOOOOOOOORN TO BE WIIIIIIIIIIIIiiiiiiiiIIIIIILD…. », Bref le pied ! Ils sont nombreux, ces jeux apportant un plaisir hors du commun, une jouissance (spirituelle, je précise) vidéo-ludique. Je ne vous ferai pas l’affront de vous reparler de Trackmania auquel je voue un culte. Et là vous allez me dire « Mais il ne parle que de jeu de course ! »
…oui… et je m’en fous !
Car que dire devant un Super Mario Kart premier du nom, ou même un des opus suivants ? Tout est dit ! Aussi je vais plutôt vous proposer une alternative chez son concurrent : Sonic & All Stars Transformed !
Quoiqu’on en dise, personnellement je me suis lassé de Mario Kart… oui c’est possible.
Et puis j’ai découvert ce jeu qui, non content de proposer un sacré challenge avec son niveau de difficulté élevé, offre un fan-service énorme et caricatural. Et je ne parle même pas des parties endiablées à plusieurs ! Mais, mine de rien, avec Mario et Sonic on arrive à la limite de l’exploitation outrancière du jeu de sport WTF qui, sous couvert d’idées plus ou moins originales, nous propose plus ou moins un melting-pot parfois mal agencé et mal calibré.

Comme dit précédemment, ils sont nombreux les jeux de sport WTF, allant de jeu de combat en pâte à modeler (Clayfighter) à du billard sur des tables aux formes improbables en « Z » ou en étoile (Lunar Pool). Nous allons donc finir ce petit tour d’horizon par LE jeu de sport qui dans le genre WTF décroche la palme, le podium ultime du grand débile, l’abrutissement total menant à l’éclair de génie dans la folie. Parce que s’il ne devait en rester qu’un il serait au dessus du lot, bien perché loin dans l’espace, le bien nommé : Japan World Cup 3 !
Ce jeu est si… il est tant… il est tellement… qu’en fait je vous laisse avec cette vidéo à succès du net, à voir en entier pour bien comprendre l’ampleur de l’atteinte neurologique de ses créateurs et des pathologies diverses qui les ont mené à ce résultat.

Japan World Cup 3 – Roi des jeux WTF

Bon sport à tous et bonne course hippique !


3 commentaires

  1. Laurent juin 26, 2015 6:11   Répondre

    Boom shaka la ka !

  2. Setzer juin 27, 2015 9:57   Répondre

    Bon article, mais dommage que tu n’aies pas parlé des jeux de pêche, de dodgeball (balle au prisonnier) ou de mon préféré : Windjammers, la meilleure (enfin… la seule) simulation de frisbee au monde !
    Sur ce, je vais me commander Japan World Cup 3 !

  3. Freddy juin 27, 2015 10:30   Répondre

    J’offre mon estime à celui qui me procurera ce fameux JAPON WORLD CUP 3!
    Pour le jeu de frisbee je ne connaissais malheureusement pas, mais comme je l’ai dit la liste n’est pas exhaustive, d’ailleurs pour toi, Setzer, j’ai un jeu qui te rendra zen :
    http://www.zebest-3000.com/portail/jeu-1694.html

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *