Le pourquoi du comment (confessions d’un retrogamer)

IMG_0540

Pour une fois, je ne vais pas parler d’un jeu ou d’une console en particulier. Non, je vais répondre à une question qui m’a été posée au cours d’un débat sur l’intérêt de jouer à des vieux jeux ou à ressusciter des vieilles machines.
Cette question, toute simple, je ne l’ai jamais traitée dans aucun de mes articles : « Mais qu’est-ce que tu leur trouves à ces vieux trucs ?« .
Oh, j’ai bien survolé le sujet ou j’y ai surement fait référence une fois ou deux, mais je n’ai jamais traité la question comme il se devait, et là, c’est la bonne occasion. Avant de commencer, je tenais juste préciser que les phrases et les avis qui vont suivre ne concernent que moi. Voilà, c’est dit !

Une pointe de nostalgie…

Bien entendu, la nostalgie joue un rôle très important. Chaque jeu auquel j’ai déjà joué me renvoie à un épisode de ma vie. Et c’est probablement pour cela que je collectionne.
Idem pour les machines que je n’ai jamais eues ou auxquelles je n’avais jamais joué mais qui me faisaient envie. Je réalise mes rêves d’ados quand je peux enfin jouer à une 3DO que je n’avais pas les moyens de me payer à l’époque ! Mais même sans ça, j’ai toujours eu une certaine admiration sur la façon dont était conçues ces machines…

dpIl y a aussi le côté pixelisé des graphismes. Je dessinais beaucoup, à l’époque, que ce soit sous Colorpaint sur TO8 (avec le crayon optique !), ZZ Rough et Neochrome sur Atari ST ou encore Deluxe Paint sur Amiga (voir image). Du coup je suis très nostalgique du dessin points par points (ou pixels par pixels, si vous préférez) et je ne peux m’empêcher de relever telle ou telle technique utilisée sur les graphismes de certains jeux…C’est ici de la nostalgie pure, car je dessine encore de temps en temps en pixel art, avec les logiciels de dessins actuels (même si c’est moins évident, étant donné que la résolution d’écran est bien supérieure aujourd’hui, il y a donc beaucoup plus de points).
Idem pour les musiques, je ne me lasse pas pas de réécouter certains morceaux de jeux de l’époque…. Là encore, il s’agit de nostalgie^^

…mais pas que !

Ah oui… Le retrogaming reste pour moi une histoire de sensations, et la nostalgie en fait, bien entendu, partie.
Mais procédons par ordre :

– Avant tout, ce que j’apprécie sur une machines un peu ancienne, c’est le design en lui même, qu’il soit extérieur ou logiciel (je parle du système d’exploitation), alors qu’aujourd’hui,  A l’heure les machines et ordinateurs manquent d’âme !
Pour les PC par exemple, il en existe des millions, tous différents ! Tout le monde a Windows et il y a finalement peu de parti-pris au niveau design. Bien sûr, il y a Apple, je suis d’ailleurs passé au Mac en partie pour ça. Au niveau des consoles, c’est moins flagrant puisque, évidemment, on peut les distinguer sans trop de problème! Mais il manque tout de même un petit quelque chose… Graphiquement, on a plus de difficultés à différencier deux versions d’un même jeu, par exemple. Alors que si l’on compare le même jeu sur Atari ST et Amiga, on repère assez vite la différence (ou sur Megadrive et Super Nintendo…Vous avez compris ce que je veux dire^^)

Thomson_MO5_face– Ensuite la manette, ou la façon d’utiliser la machine au travers du clavier. Par exemple, je sais à quelle version de Street Fighter II j’ai affaire par rapport à la façon de jouer. Je sais, les manettes sont différentes et j’aurais pu le reconnaître sans ça, mais ce que je veux dire, c’est que mes mains se conditionnent à la console sur laquelle je joue.
C’est pour cela que je n’aime pas les émulateurs ! On a le jeu à l’écran, mais clavier ou manette à la main, il manque quelque chose, l’expérience n’est pas la même que dans nos souvenirs. Pour le clavier, c’est pareil, taper un texte sur un Atari ST, un MO5 (avec son clavier gomme), un Amiga ou un ZX81 ne procure pas les mêmes sensations. C’est comme une vieille voiture, on aime ce côté roots exempt de toute aide électronique pour ne ressentir que la conduite à l’état brut. Une vieille machine, c’est pareil, j’aime ressentir le côté roots sans que l’ordinateur essaye d’interpréter ce que je veux faire pour mieux m’aider !

En gros, je suis un geek

Pour ceux qui en doutait (moi le premier^^). J’assume complétement, mais voilà en gros la réponse que je donne quand on me demande ce que je trouve à ces vieux trucs. Et cela ne veux pas dire que c’était mieux avant et je suis tout aussi fan des jeux actuels (mais moins des machines elles-même comme je l’ai dit plus haut). L’évolution des jeux vidéo reste un sujet passionnant…Mais son passé aussi^^

 

 

 

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *