Le Jeu Vidéo VS Le Reste du Monde – Le Cinéma

En décembre, fait comme bon te semble, car la Force est partout autour de toi.
C’est sur cette phrase faisant écho au battage médiatique du dernier film Star Wars que mon esprit est fin prêt à rédiger cet épisode 5 dans un florilège de grand « nawak » avec du texte et des images. Non pas que j’ai la flemme, mais cacher la misère par un afflux d’images ou d’effets afin d’attirer le chaland est toujours efficace, ça fait de la couleur, du contraste…
Vous voilà prévenus, ce jour est celui du Jeu Vidéo Vs le Cinéma.

1 – Episodes 5 à 7

Voilà j’ai enfin vu le dernier Star Wars et sans spoiler – car je déteste les spoilers, ces hérétiques, ces va-nu-pieds, ces vils gredins, ces chenapans, ces sacrés sacripants sacrés vauriens(1) – j‘ai bien aimé. Une belle surprise qui m’a donné envie de voir la suite et là, mon esprit n’a fait qu’un tour : « MAIS POURQUOI STAR WARS BATTLEFRONT N’EST PAS A CE NIVEAU ?! » (majuscule car je suis entrain de crier au cas où vous n’auriez pas compris, bande d’huîtres de fin d’année).
Où sont passé mes jeux Star Wars ? Rebel Assault ? Jedi Academy ? Jedi Outkast ? KOTOR 1 & 2 ? …et j’ose même mettre Empire at War !
Non mais c’est vrai quoi ! Qu’est-ce qu’on nous a pondu comme jeux vides d’âme, ou presque, sur cette licence depuis ceux cités ci-dessus ! The Force Unleashed 1 & 2 (mal optimisé sur PC selon moi), le dit Battlefront, super joli mais irrégulier, au contenu classique et limité comparé à ses deux ainés. Seuls mes espoirs vont désormais vers le probable prochain jeu dont les rumeurs de la reprise d’éléments et travaux effectués sur le mort-né Star Wars 1313 me tiennent en éveil.

Sans contestation possible, la nouvelle trilogie en devenir prend le pas sur le Jeu Vidéo… pour l’instant.

3c3a584e7574ae8c653d7cc9f93b7348_large

Moi Stormtrooper, moi gentil, moi vouloir être ami avec toi. Ayez confiance…

 

2 – Vous connaissez la théorie du chaos ?

J’ai dépensé sans compter… enfin presque. A l’heure où je vous écris, les soldes Steam font rage et j’ai succombé à l’appel de l’enfant qui est en moi. Ayant découvert les jeux vidéo LEGO avec, justement, l’adaptation de la seconde trilogie Star Wars il y a de cela dix ans (déjà !), j’étais curieux, étant fada de dinos et des films Jurassic Park, de l’évolution qu’avait pu prendre la franchise aux petites briques !
Quelle ne fut pas ma surprise ! Pour 14.16€, j’avais accès à l’intégralité du jeu et de ses DLC (basiques et dispensables d’ailleurs) et en plus, chose que j’ai totalement oubliée lors de mon achat, le jeu est jouable à deux sur un même écran sur PC (chose rare) !!! Ajoutez un monde quasi-ouvert et l’accès aux quatre scénarios/décors/personnages des films et avec l’humour LEGO et avec… et… et aussi… bref.

Trop c’est trop, mis à part une caméra parfois soulante à deux, j’accorde l’égalité parfaite entre l’ensemble de l’œuvre cinématographique et le jeu vidéo.

Ceci est un vélocira... euh... non... attendez !

Ceci est un vélocira… euh… non… attendez !

3 – VroooOOOOOoooom PAN PAN ! CRIIIIIIIIIIIIIII VRRROOOooooom

Bon… là aussi j’ai craqué sur les soldes Steam. Que voulez-vous ? On ne se refait pas. Une belle surprise que ce Mad Max.  Tout d’abord graphique, puis… tout le reste en fait : l’ambiance, les décors (bien qu’épurés), les personnages, etc… et ces foutus véhicules… cirrhose du foie (gras oblige, dû aux fêtes de fin d’année) de Freddy, j’irai au Valhalla des combattants mort en combattant(2), tout chromé et historique tralala tralala vous connaissez la suite(3).
Égalité parfaite entre les deux.

Max la menace...

Max la menace…

4 – Il ne peut en rester qu’un… ou pas un du tout allez savoir !

Highlander, voilà un film qui m’a fait rêver, m’a transporté. Et bien figurez-vous que s’il y a bien eu un laissé pour compte niveau adaptation en jeu, c’est lui. Non pas qu’il n’y en ait pas eu, non non non ! Mais alors il faut voir le niveau !
tout d’abord sur CPC C64 en 1986 avec un jeu… d’action, dirons-nous, Sauf que les graphismes et la puissance des machines de l’époque ne permettaient pas de rendre hommage aux immortels. La pire adaptation fut sans doute celle dérivée du dessin animé diffusé dans les années 90, retraçant les aventures post-apocalyptiques d’un rouquin immortel voué à devenir le Highlander, entrainé, comme toujours, par notre cher mentor Sean Connery (Quelle connerie ! …il fallait que je la fasse, désolé).

En bas à gauche vous pouvez admirer ce "superbe" jeu...

En bas à gauche vous pouvez admirer ce « superbe » jeu…

Notez qu’il s’agissait d’un jeu sur Jaguar.
Depuis, ce fut le néant ou presque avec deux jeux annulés. Un en 2000 sur PC (MMO), et un autre plus intéressant, d’Eidos, qui semblait enfin sortir du lot tant pas sa flamboyance que par son ambition de sortir sur PC, PS3 & XBox 360 en 2008, puis 2009 plus vraisemblablement, mais le destin en fut autrement :

Suivant le même chemin que les films, Highlander n’est plus aujourd’hui que l’ombre de lui-même tant sur grand écran qu’en jeu. Égalité là encore.

Conclusion

Oui, oui, oui, je sais, ne bousculez pas, il manque plein de films et plein de jeux. Mais vous savez comment c’est : on boit un coup, on trinque à Noël, aux fins d’années qui se répètent, on re-trinque, on porte un toast pour encore trinquer et on finit par avoir des trous noirs dans le cerveau. Bref, je fais ce que je veux et ça, c’était ma sélection de fin d’année à moi pour vous pourrir quelques minutes de votre temps. Toujours est-il que le cinéma l’emporte, d’une courte tête je l’admets. Espérons que le Jeu Vidéo se rattrapera la prochaine fois car je tiens les scores et c’est pas gagné.
Bonne fêtes de fin d’année à tous !

 

NB :

(1) référence au générique du vieux dessin animé « Renard« 
(2) référence à la chanson « Thorfin le pourfendeur » des Ludwig Von 88
(3) …enfin si vous avez vu le dernier Mad Max en date sinon : allez le voir immédiatement !


Mots-clés: , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *