L’Apple II

L'Apple II original!

L’Apple II original!

Le succès de l’IPhone et de l’Ipad nous ferait presque oublier qu’Apple, c’est avant tout un constructeur d’ordinateurs ! Je ne reviendrai pas sur l’histoire de l’Apple I mais plutôt sur celle de l’Apple II, une machine qui a durablement marqué les esprits !

Le légendaire (Mais moche!) Apple I

Le légendaire (Mais moche!) Apple I

Crée en 1977 par Steve Jobs et Steve Wozniack, l’Apple II succède à l’Apple I – phrase d’une logique implacable, vous en conviendrez – mais si j’insiste sur ce point, c’est surtout pour mettre en avant le fossé séparant les deux machines : l’Apple I était une machine de passionnés (comme l’était Wozniack) à l’époque ou l’informatique personnelle n’en était qu’à ses débuts. Ce premier ordinateur avait permis à nos deux compères d’avoir un minimum de crédibilité ! L’Apple II est une vraie machine personnelle, bien finie (nous sommes très loin du boitier en bois de l’Apple I) et ouvrant la voie à de nombreux autres ordinateurs de l’époque.

L'Apple IIe

L’Apple IIe

Les premiers ordinateurs Apple II furent vendus à partir de 1 298 $ de l’époque pour la version 4 Ko (et 2 638 $ pour la version 48 Ko) avec un microprocesseur MOS Technology 6502 cadencé à 1 MHz, 4 Ko de mémoire vive, un lecteur de cassettes, et le langage de programmation BASIC intégré dans la mémoire morte. Ce BASIC, crée par Wozniack, fit les beaux jours des apprentis programmeurs. Il faut dire que Wozniack a toujours prôné la transmission de savoir et a donc taillé un langage relativement simple à appréhender. Il ne faut pas oublier que l’Apple II était avant tout une machine familiale. Cette situation ne durera pas très longtemps, Apple ne tardant pas à équiper ces machines de lecteurs de disquettes 5 1/4, plus adéquat avec une utilisation professionnelle.

Apple_IIc_with_monitor
Wozniack n’ayant pas cédé à la demande de Jobs pour la programmation d’un langage incluant les calculs à virgule flottante, c’est Microsoft qui programma le Basic de l’Apple II+ (ou Europlus en Europe). Apple ajouta également un peu plus de mémoire, mais le meilleur de l’Apple II arriva avec LA star de la gamme : l’Apple IIe ! Plus de mémoire, affichage en haute résolution et apparition des majuscules et minuscules !
Deux autres versions sont sorties, l’Apple IIc et l’Apple II GS , mais même si ils appartiennent à la famille Apple II, j’estime qu’on est assez éloigné du modèle d’origine. A noter la sortie catastrophique du successeur de l’Apple II : l’Apple III (encore fois, cette phrase est d’une logique implacable !), un ordinateur mal né qui ne connut pas le succès de son ainé.

 

L'Apple II GS

L’Apple II GS

A propos de l’Apple IIc

Rien à voir avec l’article, mais peut-être que certains ici auront tripé tout pareil que moi devant un film où notre Apple IIc tient une place à part : Explorer. Le film ne traite qu’indirectement de l’informatique, mais c’est grâce à un ordinateur que 3 amis réussissent à créér un vaisseau spatial ! Ce vaisseau spatial se déplace grâce à l’ordinateur qui se trouve être en mesure de créer un champ de force…
Hautement improbable, mais cela démontre bien à quel point l’informatique développait l’imagination des scénaristes. Au passage, c’était aussi le premier film d’Ethan Hawk.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *