Joypad – Un classique des magazines consoles

Nous continuons d’avancer dans la présentation des principaux magazines JV des années 80/90. La semaine dernière était consacrée aux micros, c’est donc en toute logique que cette semaine, nous attaquons les consoles !
Et pour commencer, quoi de mieux que de parler d’un des piliers de l’époque : Joypad.

Une histoire à la fois géniale et triste…

Au départ, Joypad était un encart spécial consoles du magazine Joystick.
L’équipe initiale était composée de J’m Destroy, TSR, Trazom et Olivier Ka, qui s’occupaient alors de ce fameux encart. Elle fut rapidement complétée par Greg et AHL, ce dernier occupant le rôle de Redac’Chef.
J’m Destroy continua de rédiger l’encart dans Joystick jusqu’à sa suppression.
Euh, c’est l’encart qui a été supprimé, pas J’m Destroy ! Aux dernières nouvelles, celui-ci va très bien !

Le magazine traitait des news, des jeux imports, des bornes d’arcades. Bien sûr, il y avait un courrier des lecteurs, des tests et des previews. Mais si les rubriques étaient classiques sur le fond, c’est encore une fois sur la forme que Joypad se démarquait !

Au départ, le ton y était forcément similaire à celui de Joystick. Pourtant, le magazine s’émancipa au fil des numéros et connut un succès grandissant, notamment grâce à la liberté dont bénéficiait la rédaction.
L’esprit Joypad, voilà véritablement la recette du succès pour une équipe travaillant dans un esprit de franche camaraderie. Bien entendu, les rédacteurs vont et viennent au fil des années, et pas mal de testeurs encore en activités aujourd’hui ont fait leurs premières armes dans Joypad. Pour n’en citer que quelques uns : RaHan, Kendi, Chris, Julo, Banana San, Olivier Prezeau. Et la liste est encore longue !

Bref, une excellente ambiance de travail, de jour comme de nuit. On peut remercier les éditions Hachette qui laissait une grande liberté à la rédaction. Forcément, le rachat par Future (qui n’a pas vraiment les mêmes méthodes de travail ) en 2004 sonnera le glas de l’esprit Joypad et du magazine. Finalement, c’est un peu la même histoire que Joystick

L’encart consoles de Joystick

C’est là que ça devient triste…

Très triste même, car le magazine ne se relèvera jamais.
Nous sommes alors en 2004, la presse doit faire face à la montée en puissance des magazines sur Internet. La majorité de l’ancienne équipe est partie et le nouvel éditeur veut faire de Joypad un Edge (magazine anglais) à la française.
Donc, c’est fini les délires, on bascule dans le magazine très sérieux et forcément un peu chiant.  Deux refontes complètes plus tard, Joypad est mort et enterré… Pire, on a complètement oublié l’ancienne équipe !

D’ailleurs, procurez-vous le dernier magazine et vous verrez. La nouvelle équipe se lamente au fil des pages, recueillant les impressions de tout le monde SAUF de l’ancienne équipe.
Toujours pas convaincus ? Allez sur la page Wikipedia du magazine… On n’en parle même pas ! C’est à peine si l’on note que le magazine a été créé en 1991 ! Quand on connait l’aura et le prestige que possédait Joypad à une époque, c’est juste incompréhensible.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *