Freddy vous parle de Mega lo Mania (MD)

En 1992, je jouais principalement sur Megadrive, mais les jeux de gestion/stratégie en temps réel étaient plutôt sur ordis. Puis Mega lo Mania est sorti et j’ai découvert que ma console pouvait aussi faire le job.
A noter qu’il s’agit d’une adaptation du jeu sorti sur Amiga et Atari ST en 1991.

god game

Thrones ? …

D’entrée, l’histoire vous est expliquée par une introduction très correcte pour l’époque. Vient ensuite le temps de choisir son camp et de partir à l’aventure.
Graphiquement sommaire, le jeu n’en reste pas moins plaisant avec une interface claire et facile d’accès. Pour tout dire, on dirait du Populous… Bref, Mega lo Mania vous propose de faire évoluer votre petit monde sur différentes planètes, mettant à disposition plusieurs îles.

hutte

A la recherche d’un gîte pour vos vacances ? On peut ici voir l’arbre d’évolution sur plusieurs niveaux et le nombre d’homme qu’on souhaite allouer à la tâche pour en diminuer le temps d’exécution nécessaire. [image issue de la version DOS du titre]

Votre partie débutera en l’an 9500 avant JC. Et si vous êtes doué, vous pourrez évoluer sur dix générations, jusqu’à cette année excessivement futuriste qu’est… 2001. Bon, ça va ! A l’époque, c’était de suite plus impressionnant.
Là où ça se complique, c’est que vous n’êtes pas seul sur ces îles. D’autres peuples vivent et évoluent à leurs façon, certains formant des alliances, d’autres vous défonçant sauvagement sans réfléchir. Rassurez-vous : vous pouvez faire de même.

Vous débutez la partie avec cent bonshommes que vous dispatchez entre récolte de ressources, production d’armement, étude des sciences et reproduction. Vos bâtiments et habitants évoluent en design au fur et à mesure des avancées technologiques. Néanmoins, la question se pose : comment se reproduire avec uniquement des hommes ? Je cherche encore des réponses, mais peut-être est-ce en rapport avec ce fameux JC…

guerre

La guerre… rien de tel pour vous mettre en forme dans un esprit de franche camaraderie ! …ou pas.

Ce que je retiens surtout de Mega lo Mania, c’est cette possibilité d’incohérence temporelle entre les différent peuples d’une même île. Vous pouvez très bien devoir vous battre au lance-pierre contre des ennemis armés de bazooka ou de tourelles laser. Et inversement, bien sûr ! Dans les faits, la différence est moindre et la situation pas si désespérée, voire même assez jouissive… Enfin surtout quand c’est à mon avantage. Sinon, je peste en disant que c’était de la triche !

J’ai donc rejoué à Mega lo Mania en cette fin d’année 2017 et vous savez quoi ? Le jeu, comme mon souvenir, n’ont pas pris une ride ! Alors oui, effectivement, c’est dépassé techniquement mais qu’importe, le plaisir est bien là. Et puis j’avais complètement occulté les messages vocaux de félicitations ou de doutes dans la langue de Molière, surprenant et agréable.

Mega lo Mania est donc un jeu que je vous recommande chaudement si vous aimez bien les « god games » en temps réel.

loser

Le mot de la fin… bref, je me suis fait méchamment défoncer.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *