J’ai joué à… Volgarr the Viking (PC)

Vous avez terminé Ghoul’s ‘n Ghosts ? Pfff… Vous finissez R-Type sans perdre une vie ? Mouais… Vous parcourez n’importe quel Megaman les yeux bandés ? Ah… Peut-être que vous ne serez pas trop mauvais en jouant à

VolgarrTV

– Vous incarnez donc…
C’est pas bientôt fini, les conneries ! Enfile ton slip et tes bottes tout de suite et va couper en deux tout ce qui bouge !
– M… mais vous êtes qui, vous ?!
Par ma barbe ! Grouille-toi si tu ne veux pas que j’envoie Thor te foudroyer le cul !
– OK ! Tout de suite, chef !

 

Le scénario

Par la langue de Loki ! Faudra-t-il donc toujours que tu parles ?!
– Mais nos lecteurs ont le droit de…- Nos lecteurs boiront ton sang si mes loups leur en laisse ! Y a pas de scénario ! Parle plutôt du gameplay !!

VolgarrDebut

 

Le gameplay

Il est ultra-simple : vous avancez en évitant de vous faire toucher. Pourquoi ? Parce que si vous vous faites toucher une seule fois, que ce soit par un ennemi, un piège ou un élément hostile du décor (piques), vous perdez.
Mais attention ! Vous ne perdez pas un quart de coeur ou une vie. Vous perdez et vous recommencez depuis le début du niveau ! Et si vous étiez devant le boss, c’est le même tarif !
MWA HA HA !
– Mais c’est pas drôle ! C’est super frustrant et difficile !
Alors ce jeu n’est pas fait pour toi, fillette ! Quoi que… comme je suis un dieu sympa, je vais laisser des coffres qui te donneront des protections supplémentaires.
– Cool ! C’est des protections permanentes ?
Tu t’es cru dans Léa Passion Cuisine ou Call of Duty, mortel ?! Ces items sont comme les champignons de Mario : ils te rendent plus fort, mais si tu les perds, évite de te faire toucher ! MWA HA HA !

 

VolgarrBoss

L’intérêt

Volgarr vous fera revivre les grandes heures du Die&Retry, quand le genre régnait sur l’ère des 8 et 16 bits. Les amateurs de Rastan Saga auront leur madeleine, tandis que les plus jeunes regarderont leur père avec incrédulité quand ils demanderont « Tous les jeux étaient comme ça avant ?!« .
Sauf que non, tous les jeux n’étaient pas comme ça. Volgarr a été créé pour être exagérement difficile. Et ce qui aurait pu faire sa force risque de devenir le principal défaut qui en rebutera certains. En effet, pour terminer le titre, il n’y a qu’un seul moyen : tout apprendre par coeur. Si cette façon de jouer pourra plaire à beaucoup, notamment aux speedrunners et autres perfectionnistes, elle risque de déplaire à ceux qui mettent en avant le développement du skill, c’est à dire dominer la difficulté du jeu non pas par le seul apprentissage bête et méchant, mais aussi par la maîtrise du gameplay, l’improvisation devant la nouveauté et les réflexes face à l’aléatoire.
Car une chose est sûre, c’est qu’ici, rien n’est du au hasard. Vous pourrez faire 1000 parties à la suite, le déroulement sera toujours le même. A vous d’en triompher.

VolgarrLance

Le retour des gerbes de sang ! Aaaaah, les années 90…

 

Conclusion

La conclusion est simple, mortels !
Si vous voulez accèder au Valhalla pour vous battre et festoyer pour l’éternité, prenez part à l’aventure de Volgarr, le fier représentant de son peuple ! Ce sera dur, ce sera épuisant, vous connaitrez le sang et les larmes, mais la récompense est au bout du chemin : la gloire éternelle dans la mort !
Mais si cela vous fait peur, vous n’avez qu’à retourner sur Clash of Clans ! (mon pseudo, c’est OdinGrossesCornes…)

 

 

 

 

 

 

 


2 commentaires

  1. Julien mars 1, 2016 7:43   Répondre

    Au final, j’ai du mal à comprendre la part de déterminisme et d’aléatoire dans le jeu : y’a t’il une forte RNG dans les objets à trouver ? Une variabilité dans le comportent des ennemis ? Des aléas dans les motifs des boss ?
    Bref, peut-il arriver alors qu’on connaît très bien le jeu de se faire dégommer par un truc « qui n’arrive jamais » ?

  2. Setzer mars 1, 2016 10:32   Répondre

    ZERO.
    C’est le pourcentage de variabilité dans ce jeu. Il n’y a rien d’aléatoire, aucune surprise, aucune variabilité.
    Les coffres sont aux mêmes endroits, les ennemis bougent de la même manière, les boss ont le même pattern, etc…
    Il s’agit d’un jeu à apprendre par coeur. Encore faut-il y arriver !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *