J’ai joué à… Megaman 2 (NES)

megamantitre

J’ai deux cartouches de Megaman qui traînent à côté de ma NES, depuis quelques temps. Je les ai testées bien sûr… mais jamais plus de cinq minutes ! Pas que ce soient des mauvais jeux – rien à voir – c’est juste qu’ils font parti de cette grande liste de titres que je me jure de faire au calme mais pour lesquels je ne prends jamais le temps. Heureusement, Setzer est là pour m’offrir des opportunités (et me forcer à faire des tests !)

La présentation fait tout !

MegaManJumpSpriteMe voilà donc devant ma NES, à devoir choisir entre Megaman 2 et Megaman 4. Au loin, j’entends la voix de Setzer me conseillant d’attaquer le 2… Ce que je vais faire de ce pas !
Côté scénario, au moins c’est pas compliqué : le Professeur Willy veut sa revanche (vu qu’il s’est fait battre dans le premier épisode) et crée huit nouveaux robots pour faire sa fête à Megaman.
Première impression, j’adore la mise en scène choisie par Capcom. Ça a beau être de la NES, j’adore la présentation du héros, cheveux au vent, qui s’envole. C’est tout bête, mais je trouve ça déjà plus élaboré que les présentations habituelles de la console. Non, parce qu’il faut dire que la jaquette, je la trouve pas attirante du tout…

Megaman2

Après, c’est question de goût, hein ! Toujours est-il que la présentation sur console m’a bien plu même et fait honneur à la réputation du jeu ! Ce qui m’a plus inquiété, par contre, c’est le fait qu’on puisse choisir l’ordre des niveaux. Généralement, ça laisse présager un jeu bien difficile (souvenez-vous de Thunder Force IV, par exemple).

boss-select

In-Game

MegaManJumpSpriteLe premier truc qui me vient là, tout de suite, quand je teste Megaman 2, c’est la prise en main ! Je me suis énormément amusé avec ce jeu, mais j’ai quand même eu cinq minutes de flottement où j’ai dû me faire aux commandes. Parce que dans Megaman 2, on ne dirige pas son tir ! On tire devant soi et c’est tout ! On ne s’accroupit pas, mais on court, on saute, on transpire et avec ça, on comprend vite le challenge qui nous attend : Megaman 2 est dur ! C’est dit !… ou alors, c’est moi qui suis nul, ce qui est également très possible…
J’avoue avoir triché et lorgné quelques vidéos sur le Net, histoire d’avancer dans le jeu. Malgré ça, je n’ai même pas eu le temps de finir le jeu pour le test !

Vous avez deux minutes pour me huer et me balancer des trucs à la tronche…

Comme je le disais plus haut, on choisit l’ordre des niveaux. Pour celà, on a le choix entre huit boss, chacun gardien d’un monde à l’ambiance bien définie. Et c’est là que le gameplay se montre plus « touchy » que prévu. Moi qui m’attendait à du bourrinage pur et simple, c’est juste pas possible ! Il faut sauter dans les temps, arrêter de tirer deux secondes, prendre du recul et revenir à l’assaut. Par exemple, avec Bubbleman qui crache des bulles pendant le combat (on s’en serait pas douté…), impossible de ne pas réfléchir à un début de technique pour le battre. De toute façon, je vous défie de finir un level en bourrinant tout du long !
Le rythme est soutenu, mais heureusement, Capcom vous laissera quelques passages pour souffler. Le pire dans tout ça, c’est qu’à la fin, il faudra vous retaper tous les boss !

Mega Man 2

Un bon point sur la mise en scène

MegaManJumpSpriteSérieusement, la mise en scène est top, du début à la fin ! Le final est magnifique et je vous laisse la surprise du générique de fin qui est très bien fait ! J’insiste sur le côté difficile du jeu, mais il y a deux choses à retenir :

1 – C’est un jeu à l’ancienne, avec une difficulté à l’ancienne. Finir Megaman 2, ça se mérite !

2 – Le mal que l’on se donne est largement récompensé. C’est vrai que ce n’est plus trop à la mode de nos jours (quoi que… ça revient…) mais ça fait du bien de se donner du mal pour voir la fin.

Vous allez dire « Ouais, il abuse là ! Il utilise des codes pour faire le jeu et il vient nous parler de mérite ! ». Sachez que je ne voulais pas tricher, mais je voulais aller plus loin dans le jeu. Je ne pouvais pas faire un test sur les quelques premières minutes de chaque niveau ! Mais à la fin de ce test, je me suis promis une chose : finir ce jeu sans aide et en prenant mon temps. Et je vous jure que je vais le faire !

En attendant, si vous aimez les jeux de qualité Old School et que vous n’avez pas peur de perdre, je ne peux que vous conseiller cette saga. Sur ce jeu, j’y retourne et je vais peut-être même me faire le 4 dans la foulée… Je verrais bien si je me procure le 3…


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *