Freddy vous parle de Formula Fusion (PC)

Formula Fusion : le meilleur Wipeout au monde ?

En 1995 est sorti, sur Playstation, le jeu qui m’a fait franchir un véritable cap technologique. C’est pour lui que j’ai acheté cette console et c’est à lui que j’ai joué en premier. Il existe donc un certain passif entre Wipeout et moi. Alors quand j’ai eu vent de Formula Fusion mon cœur s’est remis à battre un peu plus fort. Même si, dans un premier temps, ce sont la méfiance et la peur qui ont eu raison de moi.

garage

Bienvenue au garage la bleusaille ! Encore quelques réglages et vous pourrez prendre le départ.

Nostalgie : la raison du cœur

Les Wipeout je les ai tous fait à fond. J’ai surkiffé le 2097, super complet avec un tableau de médailles vraiment bien foutu. Fusion (PS2) m’a impressionné, quant à Pure (PSP) et Pulse (PS2), ils étaient excellents, même si techniquement plus faibles. Bref, je les ai tous essayé, à l’exception de la dernière compil Omega (PS4).

J’ai depuis longtemps basculé du côté PCiste du gaming. Au diable les licences exclusives ! Les mods, la liberté, les émulateurs et les bidouilleurs finissent toujours par me donner accès à tout ce qui m’intéresse, quand ce ne sont pas les éditeurs eux-même. Je pense aux sorties PC d’Okami, Final Fantasy X et autres Bayonetta par exemple.
(message personnel à Rockstar Games : n’oubliez pas Red Dead Redemption HD, siouplait).

L’annonce de Formula Fusion m’a donc emballé. Les promesses d’un jeu récent qui reprendrait un vieux concept qui a fait les beaux jours de milliers de joueurs était vendeur. En plus de cela les développeurs de R8 Games.Ltd ont fait appel à… The Designer Republic ! Oui ! Ceux-là même qui ont œuvré sur le premier Wipeout ! Normal me direz-vous, certains employés de R8 Games.Ltd sont des anciens de SCE Liverpool (fermé en 2012) et de Psygnosis (disparu en 2000). Bref, rien qu’avec ces infos, ça commençait à sentir bon.

Canyon

Bon ! on vous annonce la couleur. Point négatif : vous aller vomir. Point positif : vu votre vitesse cela passera inaperçu.

Le coup de frein : retour à la raison

Le jeu passa en early access, avec phases de beta classique. Mais plutôt que de payer un projet balbutiant, j’ai préféré attendre les premiers retours. Et quel bien m’en a pris !
Formula Fusion souffrait d’un manque de tout !

Optimisation à la ramasse, un seul véhicule disponible, un gameplay qui se cherchait, certaines armes qui nuisaient à la lisibilité, une interface peu ergonomique, pas de tutos, ni d’options de configuration du clavier, pas jouable à la manette, etc…
Autant le dire : courant mai 2017, les retours des joueurs ont failli tuer le projet dans l’oeuf.
Mais R8 Games.Ltd a mis les bouchées triples et le premier juin sortait un jeu complet, lavé de presque tous les reproches cités plus haut. En plus de ça, des mises à jour et des optimisations sont régulièrement diffusées. Peu de jeux peuvent se targuer d’être revenus d’aussi loin, la plupart finissant dans les limbes du Net.

départ

Un bon départ c’est toujours important.

« Gentlemen, start your engine ! »

Avant de me lancer, allons faire un tour du côté des réglages. A l’heure où j’écris ces lignes (décembre 2017) je peux presque pousser le jeu en ultra/épique tout en gardant un jeu fluide à 40/50 fps. Du coup, avec un petit sacrifice, j’atteins les 60fps sans réelles pertes graphiques.

Formula Fusion dispose actuellement de huit pistes bien spécifiques, toutes dispersées sur le continent nord américain. Comme une promesse pour l’avenir, des flèches présentes de chaque côté de l’écran semblent indiquer la possible présence d’autres continents. Bien sûr, ce ne sont que des suppositions, mais ça sent drôlement bon.

Circuits1Circuits2modes de jeu

En termes de modes de jeu, on est sur du classique mais efficace.

  • campagne, solo,
  • contre la montre,
  • course pure (sans arme)
  • il ne peut en rester qu’un (élimination à chaque tour)
  • dernier survivant (après un tour votre bouclier diminue continuellement, puis votre jauge de santé)
  • meilleur tour
  • mode multiplayer en ligne complet

Viennent ensuite les différentes catégories de courses. Des débutants aux plus doués, on trouve :

  • FF1000
  • FF2000
  • FF3000
  • FF4000
  • ÉLITE

Dans Formula Fusion chaque catégorie contient diverses épreuves et il vous faudra atteindre un certain pourcentage de réussite pour passer en catégorie supérieure. Les tracés ne se limitent pas seulement aux huit de base car chacun dispose de quatre variantes. Ainsi, aux versions normales jour/nuit s’ajoute les reverse jour/nuit. Et attention, vous ne parcourrez pas le circuit en miroir mais bel et bien en sens inverse !

looping

Au diable la course, je fais une pause contemplative. et le looping au loin, il est pour vous.

Pour vous aider dans votre tâche vous pourrez avant chaque course éditer un système de craft de votre engin de course via un système de cartes personnalisables. A chaque carte sa spécificité et pour chaque spécificité un large choix de cartes différentes avec un coût là aussi différent. Comment obtenir des crédits pour acheter du matériel et des armes? Pas le choix, il va falloir aller au charbon et plus vous ferez de dégâts, serez en tête, terminerez en tête de classement et plus vous gagnerez de crédits. Vous pourrez également dans Formula Fusion sauvegarder vos nombreuses configurations personnelles afin de les ressortir en fonction du type de course à laquelle vous allez avoir maille à partir.

Et vous voici enfin en piste, le top départ est lancé et la première chose qui saute aux yeux : une impression de vitesse grisante couplée à des décors qui fourmillent de détails, mais vous n’aurez pas le temps de les admirer. Vous disposez de trois vue, deux externes à l’arrière (une laissant votre vaisseau au centre de l’écran et l’autre lui permettant un certain degré de flottement) et une interne à la première personne, sans cockpit, juste l’écran, la piste et vous.

je vole

C’est un oiseau? C’est un avion? Non ! C’est Formula Fusion !

Comme dit précédemment, les débuts de Formula Fusion en early access ont été compliqué mais la barre a été redressée. Malgré cela, certains soucis d’équilibrage de la difficulté ont perduré jusqu’à il y a peu. Enfin, je dis surtout ça pour les noobs, parce que moi, ça ne m’a pas dérangé !
Mais l’équipe met régulièrement à jour le jeu, corrigeant rapidement les défauts. Et si le gameplay est depuis plus accessible et la difficulté revue à la baisse, ne vous attendez pas pour autant à gagner l’or facilement !

Dans la même optique, quelques problèmes de lisibilité pouvaient survenir à cause d’une surenchère d’effets, dont la pluie. Cette dernière donnait l’impression, sur un circuit en particulier, d’un véritable déluge. Une fois diminuée de 75%, la pluie n’a plus posé de souci. Personnellement, j’aurais préféré plus de pluie que depuis cette correction, mais bon les goûts et les couleurs… En tout cas, le jeu a gagné en optimisation et en accessibilité.

pluie

Bon, ok, c’est vrai, il y avait peut-être un peu trop de pluie, je suis de mauvaises fois. Mais désormais ce n’est plus cas.

Conclusion

Formula Fusion est un vrai bonheur pour les fans, mais aussi pour ceux qui souhaitent découvrir le monde des courses anti-gravité. Il m’a de suite fait ressentir les mêmes impressions que le tout premier Wipeout. Vous pouvez l’acheter les yeux fermés, il deviendra votre nouvelle référence.

Si vous voulez en savoir plus : https://formulafusiongame.com/ ou https://www.r8games.com/.

logo


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *